Multiversum, tome 1 de Leonardo Patrignani

multiversumcouv

★★★☆☆ (2,5/5) — « Ce premier tome avait tout pour me plaire, sauf que je ressors vraiment déçu de cette lecture. L’auteur ne prend pas le temps de poser le cadre de son univers pourtant assez complexe, et noie le lecteur sous beaucoup de fausses réponses n’apportant presque rien à sa trame principale. »

multiversum

multiversum

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Multiversum, tome 1
Auteur : Leonardo Patrignani
Editeur : Gallimard
Genre : jeunesse, fantastique, littérature étrangère
Parution originale : 27 mars 2012
Parution française : 07 mai 2013
Nombre de pages : 329

A voir aussi
+ en savoir plus sur Leonardo Patrignani (site en anglais)
+ découvrir d’autres romans de chez Gallimard

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Alex vit en Italie, Jenny en Australie. Ils ont seize ans. Un lien subtil les unit depuis toujours : un dialogue télépathique qui surgit sans prévenir, dans un état d’inconscience. Jusqu’au moment où les adolescents décident de se rencontrer pour la première fois. Mais le jour de leur rendez-vous, ils sont là tous les deux au même endroit, cependant ils ne peuvent se voir… Ils découvrent qu’il existe une infinité d’univers parallèles et que la réalité qui les entoure n’est qu’une de ses multiples dimensions. Une vérité qui bouscule totalement leur existence, détruisant toute certitude sur leur monde. Comment Alex et Jenny pourront-ils se retrouver pour vivre leur amour ? Alors même que leur destin semble lié à celui, inéluctable, de la Terre…

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★☆☆ (2,5/5)

Ce roman m’a surtout attiré pour sa couverture sublime au premier coup d’œil et son riche résumé. Malheureusement, la magie s’arrête ici et je ressors déçu de cette lecture bien trop jeunesse et assez creuse, où il a fallu que je m’accroche pour atteindre la dernière page.

L’histoire, aussi originale soit-elle, reste bien trop superficielle pour être totalement immergeante. J’ai pourtant apprécié découvrir l’univers riche et assez complexe que nous propose l’auteur au travers de son roman axé sur les vies parallèles. Pourtant les quelques aspects révélateurs qu’il nous laisse apercevoir me laissent vraiment perplexe quant à leur utilité, à cause de leur parcimonie. Plus encore, il m’a semblé quelque fois que son univers manquait réellement de cadre, cette absence le rendant parfois assez bancal. Malgré les réponses apportées j’ai une vision assez floue, voir brouillonne, de ce qu’il peut renfermer. C’est comme si Leonardo Patrignani n’avait pas forcément réussi à décider de la direction qu’il devait prendre. Tout s’enchaîne bien trop vite et sans véritable fil conducteur, ni autre explications concrètes, ce que je regrette vraiment. Peut-être sont-elles présentes dans le second tome, mais malheureusement, je ne suis vraiment pas certain de le lire.

Outre l’histoire, même les personnages m’ont vraiment paru insipides et plats. Que ce soit Alex ou Jenny, je n’ai vraiment pas réussi à accrocher avec eux. Non pas qu’ils étaient inintéressants, au contraire, mais il m’a manqué un déclic pour qu’ils me marquent à leur tour, comme ont pu le faire certains avant eux. Je pense que cela vient surtout de la plume de l’auteur qui est bien trop enfantine, selon moi, surtout en ce qui concerne les dialogues assez présents dans le texte. Pourtant, certains passages sont assez bien écrits et sont presque touchants, surtout lorsqu’il compose avec leur relation, même si au fil des pages, je l’ai trouvée redondante. Pourtant au départ elle paraissait vraiment intrigante et intéressante. Sauf que j’ai eu comme l’impression de tourner en rond jusqu’à ce que l’auteur passe à la vitesse supérieure, comme il l’a fait avec son scénario. Cela va bien trop vite pour que cette romance soit convaincante et surtout cohérente. Moi qui suis déjà si difficile en la matière, j’ai vraiment trouvé le tout assez lourd et par moments, risible. Un peu plus de profondeur dans leurs pensées et dans leurs actes aurait été la bienvenue.

A cause de ces défauts que j’ai pu ressentir, j’ai du me faire violence pour arriver à la dernière page de ce tome initial. Moi qui abandonne facilement une lecture… Heureusement que l’univers restait assez intriguant. Seulement sa finalité s’est dévoilée aussi décevante que le reste et, comme bien des premiers tomes, celui-ci ne déroge pas à la règle et ne répond pas à toutes mes interrogations. Et sa fin demeure assez simple et facile.

En conclusion, ce premier tome avait tout pour me plaire, sauf que je ressors vraiment déçu de cette lecture. L’auteur ne prend pas le temps de poser le cadre de son univers pourtant assez complexe, et noie le lecteur sous beaucoup de fausses réponses n’apportant presque rien à sa trame principale. Le tout paraît finalement assez brouillon et parfois redondant alors que l’univers reste prometteur.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac (8,25€) (occasion)
Poche — Fnac, Amazon (7,75€)

6 commentaires

  1. J’attendais ta chronique avec quelques impatiences parce que la couverture vend du rêve et la synopsis avait l’air pas mal mais il semble que ce soit une véritable déception pour toi…
    Du coup, je ne suis plus aussi sûre de vouloir le lire XD

    Reply

Laisser un commentaire