Emancipés, tome 1 de M.G. Reyes

★★★☆☆(3/5) — « Ce premier tome manque énormément de rythme et reste assez bancal dans son ensemble. Il permet surtout à l’auteure de présenter son intrigue, ses personnages ainsi que son univers luxueux. Du fait que j’en attendais beaucoup plus, cette lecture m’a assez déçu et m’a laissé perplexe. »

émancipés

« Entre spring break et suspense sous le soleil, une intrigue haletante. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Emancipated

Titre : Emancipés, tome 1
Auteur : M.G. Reyes
Editeur : Mosaîc
Genre : jeunesse, littérature étrangère, thriller
Parution originale : 26 mai 2015
Parution française : 06 juillet 2016
Nombre de pages : 369

A voir aussi
+ en savoir plus sur M.G. Reyes (site en anglais)
+ en savoir plus sur l’univers d’Emancipés (site en anglais)

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Vous ne résisterez pas à l’appel de la coloc de Venice Beach.
Pas d’adultes. Pas de limites. Pas d’alibis.
Ils sont six. Jeunes. Libres. Emancipés. Pas d’adultes, pas de limites.
Ils ne se sont jamais rencontrés. Le hasard les réunit en coloc dans une somptueuse villa de Venice Beach. On pourrait croire à une vie de rêve…
Mais chacun a ses ambitions.
Chacun a ses secrets.
Chacun cache quelque chose aux autres.
Sans compter ce qu’ils ignorent : à leur insu, quelqu’un les espionne à distance. Mais qui, et dans quel but ?

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★☆☆ (3/5)

Ce mois-ci et dans le cadre du challenge ‘Un genre par mois‘ je devais sortir des sentiers battus afin de lire un thriller. Alors que je n’apprécie pas particulièrement ce genre littéraire, je dois avouer que cette nouvelle saga me faisait de l’œil depuis sa sortie ainsi qu’à Laura dont l’avis paraîtra sur son blog. C’est pourquoi nous avons décidé d’en faire une nouvelle lecture commune. Même si j’ai apprécié cette lecture, au vue de sa finalité j’en ressors assez déçu et avec une grosse impression de ‘tout ça pour ça’.

Pourtant l’histoire en elle-même m’a vraiment séduit dès son résumé. Retrouver six jeunes adolescents tout juste émancipés et livrés à eux-mêmes a de quoi faire parler. Qui n’a jamais rêvé, après une dispute ou autre avec ses parents, de vivre seul ou en colocation en toute liberté ? Malheureusement cet aspect est vite noyé sous de nombreux clichés et quelques noirs secrets dévoilés au fil des pages.
Dès les premiers chapitres j’ai vraiment aimé découvrir l’identité de nos protagonistes bien souvent blessés par la vie. Même si j’ai eu quelques difficultés à assimiler chaque personnage du fait du nombre important, j’attendais chaque point de vue avec impatience afin d’assouvir ma curiosité. Cependant je regrette de ne pas avoir été touché par une seule de leurs histoires qui m’ont, bien souvent, paru trop peu crédibles et exagérées pour sembler réelles, même si elles se déroulent à Hollywood, la ville où les scandales bercent le quotidien de ses habitants. Tout comme leur passé, leurs caractères m’ont, eux aussi, semblé un peu trop artificiels, à tel point que je me suis cru face à une émission de télé-réalité rassemblant tous les ‘types’ de personnes afin de séduire un large public. Entre le jeune beau gosse, la geek, punk etc, le lecteur sera servi en stéréotypes et autres clichés du genre. Ce qui reste fort dommage, selon moi, est que l’intrigue ne décolle pratiquement jamais. Pourtant, et du peu que je connais de ce genre littéraire, l’ambiance doit évoluer de manière assez significative, sauf qu’il n’en est rien ici. Le lecteur suivra, dans les trois quarts de ce roman, la nouvelle vie d’émancipés remplie de luxe et liberté du groupe de colocataire, et seul le dernier épisode montrera tout l’intérêt de cette colocation. Le résultat m’a donc vraiment laissé perplexe et m’a semblé creux et plat même si j’ai au départ été vraiment curieux d’en apprendre plus sur chacun.

Heureusement, malgré les défauts de son écrit, la plume de l’auteure est quant à elle vraiment addictive et fluide. Elle sait où mener le lecteur et je me suis d’ailleurs surpris à chercher tout au long de ma lecture quels fantômes du passé cachaient chaque personnage. J’ai d’ailleurs été surpris par le peu de révélations qui m’ont été offertes. De plus, En alternant et juxtaposant les point de vue de ses personnages, M.G. Reyes donne un certain rythme à son roman. Aussi, en choisissant de le découper en plusieurs épisodes, celui-ci paraît plus soutenu et ma curiosité a souvent été mise à rude épreuve car j’en attendais toujours plus. Malheureusement pour la version papier du roman, aucun découpage n’a été réalisé. C’est pourquoi je me suis rabattu sur la version numérique , afin d’être un peu plus immergé dans le récit. Comme à chaque premier tome de saga, l’auteure a choisi de dresser avant tout les bases de son intrigue ainsi que de son univers et, par conséquent, ne répond pratiquement à aucune des questions que le lecteur sera amené à se poser. Elle nous laisse sur une fin ouverte et je suis vraiment frustré de ne pas encore connaître totalement le lien qui semble, inconsciemment, les unir autour d’un secret sordide. Il faut avouer que c’est un bon procédé car je n’aurais pas d’autre choix que de lire le second tome alors que je n’en ressens aucunement le besoin et que seule la curiosité me poussera à le lire.

En conclusion ce premier tome reste assez bancal dans son ensemble et sert surtout de présentation. Si, comme moi, vous vous attendez à un roman rempli de suspens et de secrets, vous resterez sur votre faim car seuls les derniers chapitres sont totalement centrés sur les secrets de nos colocataires. Pour le reste, vous découvrirez seulement leur vie luxueuse remplie de liberté et de quelques clichés.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (14,90€)
Ebook — Fnac, Amazon (gratuit, puis 2,49€/épisode)

10 commentaires

  1. c’est clair qu’on attend quelque chose jusqu’à la fin et on est déçu de ne pas en savoir plus…. mais en même temps curieux de voir comment la suite va se passer !!

    Reply
  2. Dommage, le résumé du livre donnait envie… Même si la plume semble addictive, je n’aime pas rester sur ma faim et être « obligée » de m’attaquer à une suite pour être satisfaite.
    Ton article est très intéressant. Il justifie bien les avantages et les déceptions de cet ouvrage.

    Reply
    • C’est vraiment dommage car l’intrigue est très intéressante mais est souvent noyée pour pas grand chose finalement.
      Si j’avais su cela dès le départ je ne sais pas si je me serais penché sur ce roman.

      Reply
  3. C’est là que je me rends compte que je n’ai même pas commenté ta chronique. Certes, nous avons eu une grande discussion sur le sujet par message, mais je tenais à te redire ici à quel point nos avis sont très proches. Des bon côtés et de cruels défauts pour ce livre.

    Reply
  4. Nos avis se rejoignent ^^
    J’ai passé un bon moment, mais tout ça pour ça ? Et pareil je lirai le tome 2, c’est bien joué de sa part 🙂
    Il est vrai que je n’ai pas particulièrement souligné les clichés des personnages, je me suis dit « après tout c’est peut être juste représentatif de la jeunesse américaine » mais sans en être persuadée.
    Rendez-vous au tome 2 et si celui-ci ne le fait pas…ce sera sûrement au revoir 🙂

    Reply
    • Oui, je suis vraiment resté sur ma faim avec celle lecture. J’espère vraiment que l’auteure sera apporté bien plus de réponses dans son second tome. Sinon et comme toi, j’arrêterais la pour cette saga.

      Reply

Répondre à Laurapassage Annuler la réponse.