Hunger Games, tome 1 de Suzanne Collins

hungergames1couv

★★★★☆ (4,13/5) — « Si Erika et Steven donnent des notes assez similaires à ce premier tome, et qu’ils ont globalement des avis qui se rejoignent, ils ne partagent pas le même point de vue sur les personnages, et les éléments qu’ils ont appréciés ou dépréciés ne sont pas forcément les mêmes. »

hungergames1

« Les Hunger Games ont commencé. Le vainqueur deviendra riche et célèbre. Les autres mourront… »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Hunger Games, tome 1
Auteur : Suzanne Collins
Editeur : Pocket Jeunesse
Genre : science fiction, jeunesse, dystopie
Parution originale : 14 septembre 2008
Parution française : 01 octobre 2009
Nombre de pages : 400

A voir aussi
+ en savoir plus sur Suzanne Collins (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Pocket Jeunesse

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Les Jeux de la Faim ; 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ?
Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des États-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l’épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an.
Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé…
Les alliances se font et se défont et Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l’antenne. Calcul? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim…

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★☆ (4/5)

Je m’étais toujours dit qu’un jour je lirais cette trilogie, dont le succès en fait presque un classique pour moi, et c’est le challenge ‘Un genre par mois‘ qui m’aura finalement poussée à le faire. J’ai plutôt bien apprécié les films mais ils ne m’ont pas transportée autant qu’ils auraient pu le faire, tout simplement car je n’apprécie pas particulièrement deux des acteurs principaux : Jennifer Lawrence (Katniss) et Josh Hutcherson (Peeta). Ce n’est pas que je ne les aime pas, c’est juste que je ne les ai pas appréciés dans ces rôles.

Malheureusement, la première partie de ma lecture a été gâchée par ces images que je n’ai pas réussi à me sortir de la tête. Je n’ai pas pu m’empêcher de voir les acteurs et j’ai du faire un effort considérable pour enfin effacer leurs traits de mon esprit. Une fois ce problème résolu, je dois avouer que j’ai passé un très bon moment. Si le personnage de Katniss n’est clairement pas mon genre et m’a bien souvent agacée par son indécision et son comportement avec Peeta, j’ai beaucoup aimé tous les autres caractères. Notamment Peeta, justement, qui m’a beaucoup touchée avec son amour pour Katniss. J’ai aussi aimé Prim, dont je me suis immédiatement prise d’affection, mais aussi Cinna, qui a une aura protectrice réconfortante.

Je pense qu’il n’est plus utile de présenter l’histoire, mais je peux tout de même dire qu’elle se démarque des autres et que comme toutes les dystopies, elle nous présente de manière fictive une certaine part de notre réalité. C’est ce point qui rend le tout très plausible et permet une réelle immersion dans le livre. Si la technologie présentée lui donne un aspect futuriste, j’ai personnellement pensé à notre passé, aux guerres, les inégalités, la dictature dont nos ancêtres étaient victimes. C’est comme si l’auteure avait fait évoluer l’humanité en terme de technologies, mais l’avaient fait régresser en ce qui concerne son style de vie. Le contraste est saisissant.

Je dois reconnaître que je comprends le succès de cette saga, et que l’adaptation cinématographique de ce premier tome est très fidèle. Je m’attendais à retrouver de nombreuses variantes, mais au final très peu d’éléments diffèrent, et la plupart sont insignifiants. J’avoue avoir même été un peu déçue, car je pensais être totalement transportée par le livre, alors qu’au final le film est quasiment identique à ce dernier. Je n’ai donc pas ressenti la joie espérée, celle dont je fais l’expérience quand je découvre avec excitation que le livre renferme bien des secrets !
J’ai cependant beaucoup apprécié les détails supplémentaires. Je pense par exemple au père de Katniss qui nous est mieux présenté ici, ou encore la subtilité cachée derrière les bêtes finales qui ne sont pas simplement des créations du Capitole. Ce sont les petites choses comme ça qu’on ne peut pas retrouver dans les films (faute de temps) mais qui nous régalent dans les livres.

Le premier volume de ‘Hunger Games’ est bien écrit et l’histoire bien pensée. Je n’ai pas été charmée comme j’ai pu l’être par la saga ‘L’Epreuve‘ de James Dashner, qui est dans le même genre littéraire, mais je pense que c’est très lié au fait que je n’ai aucune affinité avec le personnage principal. J’ai beau adorer les autres, surtout Peeta maintenant, c’est avec l’héroïne que le lecteur passe le plus clair de son temps. Cela ne m’empêche cependant pas d’avoir envie de lire la suite de ses aventures, et je suis très curieuse de découvrir les nouveaux personnages des prochains volets.

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (4,25/5)

Alors qu’en ce moment je suis en pleine phase de relecture, il y a certaines sagas que je trouve propice à la période estivale. La série ‘Hunger Games’ en fait d’ailleurs partie et alors que je ne l’avais pas encore chroniquée, c’est avec plaisir que je viens y remédier. Tout d’abord, si comme moi vous appréciez les dystopies, vous ne pouvez passer à côté de cette merveille. Ce premier tome regroupe tous les ingrédients du genre avec un univers des plus chaotiques, à la tension palpable, mêlé d’une héroïne emblématique au possible, débordante de courage et de bravoure.

Il est indéniable que ce sont les deux points forts de cette série. L’univers mis en place par l’auteure est fortement saisissant et surprenant, à tel point que je ne m’en lasse jamais. J’ai encore eu l’impression de le découvrir une nouvelle fois. L’idée d’un monde où le gouvernement, pour rester maître de son emprise sur sa population, n’hésite pas à jouer, reste dans l’ensemble globalement unique et original. En effet, après d’importantes rebellions entraînant des émeutes de la part de son peuple, le Capitole a décidé de scinder le pays en treize districts. Alors que chacun s’épuisera à la tâche pour satisfaire les besoins de Panem, nous ferons la connaissance de Katniss, une habitante du miséreux district, le district douze. Il est chargé d’acheminer le charbon jusqu’à la capitale. Par conséquent, la population meurt bien souvent prématurément à cause d’accidents où bien même de faim. Depuis la mort de son père, Katniss protège et survient aux besoins de sa petite sœur et sera responsable de la survie de sa famille. Pour se faire elle devra enfreindre bon nombre de règles instaurées par les autorités. Elle chassera, par exemple, en dehors des frontières de son district et se vendra au Capitole contre diverses provisions en échange de sa participation aux Hunger Games. Lors de chaque édition, un duo de participant est tiré au sort afin de représenter son propre district et devra se battre pour devenir l’unique vainqueur. Aucune pitié n’est donc accordée aux adversaires, et seul le plus fort s’en sortira. C’est ainsi que les jeux de la faim servent de divertissement à la population la plus riche de Panem. Alors qu’elle pensait éviter le pire, la petite sœur de Katniss sera tirée au sort et celle-ci se portera volontaire à sa place afin de l’épargner d’une mort certaine.

J’apprécie toujours énormément me plonger dans cet univers si intense où la tension reste omniprésente. Il est évident que Suzanne Collins donne réellement vie à son œuvre en nous mettant à la place du spectateur qui suivra le parcours de survie que traversera notre héroïne. Ce monde futuriste reste l’un des plus cohérents de ce genre littéraire et le style totalement addictif de l’auteure donne un réel rythme à cette aventure incroyable. Nous découvrons au premier abord une héroïne tentant de survivre contre la misère dans laquelle elle évolue pour ensuite se transformer en véritable emblème de liberté. Dès le départ en se sacrifiant à la place de sa sœur et à sa façon, elle parviendra à rester intègre et authentique malgré son évolution permanente. Celle-ci est remarquable à tel point que j’ai vraiment ressenti une forte empathie pour ce personnage. Le lecteur sera forcé de s’y attacher grâce aux choix et aux actions qu’elle entreprendra afin de ne pas céder aux allégations menées par les hauts riches de ce bas monde.
Elle fera, dans ces jeux de la faim, équipe avec Peeta, un jeune homme humble et assez bout-entrain qui devrait plaire à beaucoup de lecteur mais, personnellement, je l’ai trouvé un peu trop plat face à sa nouvelle acolyte. J’aurais apprécié que l’auteure le mette un peu plus en avant afin que leur alliance, pourtant parfaitement menée, prenne une véritable dimension. Même si leur relation évoluera tout du long de ce récit, il est encore impossible de savoir comment celle-ci pourrait se finir.

Comme je l’évoquais précédemment, j’ai vraiment été submergé par cet univers si parfaitement bien construit par l’auteure. Le moindre détail apporté aux descriptions permet un réel voyage au cœur de cette jungle sauvage remplie de danger. En s’inspirant de la télé-réalité, elle permet à son récit de créer une approche futuriste mais néanmoins crédible du monde de l’audiovisuel. Ce n’est pas simplement une critique du monde actuel qu’elle dresse mais aussi un certain avertissement sur la manipulation que nous pouvons subir de la part de certains médias. Il est d’ailleurs question de notions assez fortes, telles le pouvoir de censure entre autres. Sans compter que la plume de Suzanne Collins n’excelle pas seulement dans la narration mais aussi lors des passages truffés d’action ou bien encore de romantisme sobre et légère. En alternant ces passages, elle créé énormément de suspens, à tel point que même si l’on se doute de l’issue finale, celle-ci réserve malgré tout quelques surprises et retournements de situation.

En conclusion, j’avoue que cette saga dystopique reste une de mes favorites. J’apprécie toujours autant me plonger dans cet univers nous dressant un univers futuriste où le gouvernement a main-mise sur bien des plans et où, une simple figurante de cette soumission parvient à redonner vie à la liberté dont chacun devrait pleinement profiter. De plus ce premier tome reste un très bon aperçu du remarquable travail de l’auteure qui nous berce autant qu’elle nous surprend à l’aide d’une plume extrêmement fluide et addictive.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (18,15€)
Poche — Fnac, Amazon (7,80€)

5 commentaires

  1. Que dire de ce premier tome de ma saga favorite… Bah je vais pas re-re-re-dire à quel point je l’adore, je le dis déjà assez.
    Je comprend assez Erika par rapport au fait qu’il n’y a pas de grandes découvertes dans le livre quand on a vu le film puisqu’il lui ait extrêmement fidèle. C’est d’ailleurs pour ça que j’aime autant les films de cette saga que les livres. Ils m’ont permis de mettre des images sur le livre que j’aimais tant.
    Après, j’ai la « chance » d’aimer autant Peeta que Katniss, qui sont mes deux héros adorés depuis le début (par contre je n’ai jamais accroché avec Gale et ce dès les premières lignes sur lui…)
    Mais finalement, vos deux avis sont représentatifs de tous ceux qui ressortent de cette saga.

    Reply
    • Du coup j’en déduis que pour les deux autres tomes ça sera pareil, très peu de révélations car les films ont été bien adaptés ? Je suis triste xD Mais c’est bien pour les fans comme toi qui ont pu voir des livres qu’ils adorent prendre vie à l’écran ^^

      Reply
  2. Coucou ! J’ai beaucoup aimé vos chroniques après concernant vos avis forcément en tant que grande fan de la saga je ne pense pas vraiment la même chose. Il est vraie que la version du livre au film et vice versa ne varie pas trop, c’est pourquoi d’un côté quand on a lu les tomes avant on est en terme général très satisfait des films mais quand on veut en apprendre plus dans les livres que dans les films effectivement ce n’est pas vraiment une aubaine. Concernant le choix des acteurs personnellement une fois de plus je les adore mais je n’apprécie pas particulièrement cinna. voilà voila un super article, merci

    Reply
    • Hello ! Ca ne m’étonne pas tellement que les avis diffèrent, on s’y attendait considérant le succès de la saga et le nombre de fans xD Après, honnêtement, je pense que si j’avais lu les livres avant de voir les films, j’aurais sûrement plus appréciée ma lecture = / Ceci étant dit à part la première partie où j’ai rencontré quelques difficultés, j’ai aimé le livre ! ^^

      Reply

Laisser un commentaire