14-14 de Silène Edgar et Paul Beorn

1414couv

★★★★★ (4,5/5) — « Ce roman, sans être bouleversant, se démontre totalement fédérateur en conséquences des valeurs partagées et mises en avant par les auteurs. Alors que notre génération me semble, personnellement, basée sur l’égoïsme, ce sentiment de partage et de confiance qu’entretiennent nos deux héros est tout simplement admirable et louable. »

Couv 14-14 vdef.indd

« A l’aube de la Grande Guerre. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : 14-14
Auteurs : Silène Edgar et Paul Boern
Editeur : Castlemore
Genre : jeunesse, historique
Parution : 16 avril 2014
Nombre de pages : 349
Distinctions : – Prix Gulli 2014
– Prix des Incorruptibles 2016
– Prix Tatoulu 2016

A voir aussi
+ en savoir plus sur Silène Edgar
+ en savoir plus sur Paul Beorn
+ découvrir d’autres romans de chez Castlemore

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l’un de l’autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l’école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d’échanger du courrier…

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (4,5/5)

Alors que je lis très rarement de la littérature française, c’est grâce à la seconde session du challenge Déstockage de PAL en duo que je me suis enfin décidé à me lancer dans ce roman historique, parlant aussi bien aux petits qu’aux grands.

Nous nous retrouvons face à deux jeunes adolescents dont les vies se ressemblent fortement et se complètent dans le fond, alors qu’ils évoluent dans deux époques et contextes différents. En effet, tandis qu’Adrien vit en 2014, son étrange correspondant, Hadrien, vit lui en 1914, et alors qu’un siècle les sépare, j’ai vraiment apprécié découvrir une véritable alchimie se développer entre eux. Chacun leur tour, et plein d’innocence, ils découvriront et traverseront les mêmes épreuves de la vie, les menant à l’âge adulte. Entre les premiers amours et les peines de cœur, ils apprendront chacun l’un de l’autre et un authentique lien basé sur le partage m’aura ému plus d’une fois, malgré le côté largement gentillet de ce roman et de cette relation.
En évoluant à la fois en 2014 et en 1914, je me suis forcément senti plus proche d’Adrien, mais j’ai vraiment apprécié la joie de vivre d’Hadrien alors qu’à son époque les gens mourraient jeunes, ne guérissaient par forcément des maladies que nous combattons facilement à présent. C’est pourquoi de terribles sujets seront abordés de manières simples mais tout autant saisissante tout au long de ce récit, telles que la mort et la guerre. En partageant leurs aléas quotidiens, cette relation omniprésente se dévoile vraiment émouvante et touchante. Sans être bouleversé pour autant je l’ai trouvé totalement fédératrice du fait de l’empathie extrême qui émane de nos protagonistes. Alors que notre génération me semble, personnellement, basée sur l’égoïsme, ce sentiment de confiance qu’entretiennent nos deux héros est tout simplement admirable et louable. Ça fait du bien de lire que deux êtres humains n’évoluant absolument pas dans le même milieu, et encore moins à la même époque, peuvent se compléter et se comprendre.

De plus, ce livre étant à l’origine adressé aux collégiens, son style reste totalement abordable et d’une simplicité de lecture redoutable. Les auteurs nous livrent une aventure où le lecteur sera submergé dès le début et ce jusqu’à la fin sans s’ennuyer une seule minute. Les pages défilent à une vitesse vertigineuse, cependant j’aurai apprécié en apprendre davantage sur le pourquoi de ce tel échange et surtout comment celui-ci a-t-il pu se mettre en place. Même si nous découvrons qui se cache derrière la manigance, j’ai trouvé la finalité un peu trop simple. Malgré ce détail, j’avoue avoir passé un très agréable moment en compagnie d’Adrien et d’Hadrien, même si le choix du même nom m’a par moment perturbé et mélangé.
Je tiens aussi a souligner le travail de recherche effectué par Silène Edgar et Paul Beorn qui rend le récit totalement crédible. En choisissant de parsemer leur roman de certaines illustrations, articles de guerres ou autres, ils permettent d’éveiller la curiosité du lecteur sur la première guerre mondiale qui a touché notre pays et tant d’autres, et a coûté la vie à des millions de personnes.

En conclusion, ce roman historique s’adresse aussi bien aux petits qu’aux grands. Les valeurs mises en avant par les auteurs se révèlent extrêmement fédératrices ce qui en fait un roman touchant et fortement envoûtant dont j’aurais voulu en apprendre davantage. N’hésitez plus et plongez-vous au cœur de cette correspondance unique et originale mêlant le siècle dernier au notre.

destockage-pal-duo-600x367
Ce livre entre dans le challenge Déstockage de PAL.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon, Fnac (10,90€)

6 commentaires

  1. J’avoue que ce livre ne me tente pas beaucoup, je ne sais d’ailleurs pas pourquoi car je ne vois pas ce qui pourrait faire que je ne l’apprécie pas ! En tout cas, je suis bien contente que le challenge t’ait permis de le lire et qu’il t’ait plu !

    Reply
    • Peut-être car il vise surtout un public assez jeune. En tout cas si un jour tu ne sais pas trop quoi lire, je ne peux que te le recommander surtout qu’il se lit très rapidement.

      Reply

Laisser un commentaire