Les Anges déchus, tome 4 : Finale de Becca Fitzpatrick

finalecouv

★★★★★ (5/5) — « Ce dernier volet, aussi sombre qu’angélique, est totalement renversant. Becca Fitzpatrick offre un épisode final totalement romantique et aventureux, à l’image de ses personnages qui m’auront surpris plus d’une fois lors de cette lecture. »

finale

« Nora et Patch réunis pour de nouvelles aventures tumultueuses. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Finale
Titre français : Les Anges déchus, tome 4 : Finale
Auteur : Becca Fitzpatrick
Editeur : MsK
Genre : jeunesse, fantastique
Parution : 7 novembre 2012
Nombre de pages : 400

A voir aussi
+ en savoir plus sur Becca Fitzpatrick (site en anglais)
+ découvrir d’autres romans de la collection Msk
+ chronique de ‘Les Anges déchus, tome 1 : Hush Hush
+ chronique de ‘Les Anges déchus, tome 2 : Crescendo
+ chronique de ‘Les Anges déchus, tome 3 : Silence

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

En tombant amoureuse de Patch, un ange déchu, Nora a dit adieu à une vie ordinaire. Pourtant, elle ne s’attendait pas à se retrouver à la tête d’une armée de néphilims, les ennemis jurés de celui qu’elle aime. Alors que leur histoire d’amour est plus dangereuse que jamais, Nora se retrouve face à un choix impossible : prendre le commandement des néphilims et déclarer la guerre à Patch ou refuser le combat et condamner à mort sa famille et ses amis.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (5/5)

Ce dernier volet, aussi sombre qu’angélique, est totalement renversant. Becca Fitzpatrick offre un épisode final des plus romantiques et aventureux, chaque phrase raisonne comme une poésie et regorge de loyauté, d’amour et de plénitude.

Une fois n’est pas coutume, j’ai été complètement subjugué par nos deux protagonistes. Ils ne cessent d’évoluer au fil de cette saga et c’est le côté sombre de Nora qui nous est pleinement dévoilé. Alors qu’elle fut obligée de prêter serment à son père, à la fin du troisième tome, lui promettant de prendre la tête des Néphils afin de les mener au combat contre les Déchus, celle-ci se voit prise dans la tourmente. Comment peut-elle mener à bien cette guerre ancestrale alors qu’elle se retrouve prise entre les deux camps du fait de son amour irrationnel pour Patch, lui-même Déchu. Tout au long de ce récit, elle tentera de trouver une tactique afin de ne trahir et ne blesser personne. Cependant beaucoup de masques tomberont, si bien que j’ai complètement été surpris par certains personnages qui paraissaient des plus sincères et d’autres qui, au contraire, semblaient des plus insignifiants… Grace aux diverses péripéties dans lesquelles se trouveront plongés nos personnages, l’auteure parviendra même à tromper son monde. Je me suis vu réconcilié avec certains pour encore plus les détester finalement. Je tairais son nom mais j’ai vraiment apprécié la tournure des événements et l’évolution conséquente d’un certain personnage à l’humour bien pendant.
A l’image des personnages, c’est avec un univers sombre, voire diabolique, que nous est conté un récit hautement rythmé par de l’action à ne plus en finir, parsemé bien souvent de passages poignants. J’ai vraiment été happé par cet univers ténébreux, un brin frissonnant et rempli de magie. Tout au long de cette lecture j’attendais avec impatience la bataille finale, si bien que j’ai cru qu’elle n’allait jamais arriver. Sa finalité, bien que certaine, nous emportera dans un terrible chaos. Même s’il s’agit d’une relecture, j’ai eu énormément de difficultés à terminer ce roman. Je ne voulais pas quitter ce monde céleste, ces personnages frappants et encore moins ce couple qui m’aura énormément touché jusqu’à la dernière page.

Il faut dire que la plume de l’auteure n’est, comme à son habitude, pas innocente à ce ressenti. J’ai encore décelé une réelle évolution et ce dernier tome se dévoile bien plus mature que ses prédécesseurs. Becca Fitzpatrick sait où elle veut mener le lecteur et le fait sans soucis, inconsciemment et depuis le début, elle le guide en laissant quelques indices, qu’il n’aperçoit pas tellement il reste saisi par l’action présente. Par conséquent j’ai ressenti une réelle envie de sa part de se démarquer et surtout de marquer les mémoires afin que survive une part de Nora et Patch dans l’esprits de ses lecteurs. Grace à sa plume si sentimentale et pourtant singulière, je suis passé par énormément d’émotions tout au long de cette saga. De ce fait, je pense me pencher sur ses autres écrits qui m’ont l’air assez à l’opposé de cette série, afin de voir comment elle se défend dans un autre genre littéraire.

Pour terminer, cette bataille finale ne trahit aucunement le lecteur et l’univers se révèle encore plus sombre que précédemment. Avec ce dernier tome, l’auteure répond entièrement aux attentes que je me suis faites et j’ai vraiment été happé par ce monde céleste des plus captivants qu’il m’ait été donné de lire. Ses personnages emblématiques ne sont pas prêts de me quitter et je tiens à remercier Becca Fitzpatrick pour cette fabuleuse saga qui m’aura fait traverser tout un panel d’émotion et touché plus d’une fois.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon, Fnac (17€)

Laisser un commentaire