Effacée, tome 3 : Brisée de Teri Terry

★★★★★ (5/5) — « Ce troisième et ultime volet conclut avec brio et complexité cette saga totalement originale et profonde que nous offre Teri Terry. Cette quête de vérité aussi complexe que riche, saura ravir les inconditionnels du genre et bien plus encore. »

brisee

« Tu parles au passé. Kyla, fais-moi savoir quand tu seras prête à vivre dans le présent et aussi dans l’avenir. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Shattered (Slated, #3)
Titre français : Effacée, tome 3 : Brisée
Auteur : Teri Terry
Editeur : Editions de la Martinière
Genre : jeunesse, science-fiction
Parution : 22 octobre 2015
Nombre de pages : 364

A voir aussi
+ en savoir plus sur Teri Terry (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres des Editions de la Maritinière
+ chronique Effacée, tome 1
+ chronique Effacée, tome 2 : Fracturée

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Kyla a été effacée : son esprit a été réinitialisé par le gouvernement oppressif des Lorders. Quand des souvenirs interdits d’un passé violent commencent à refaire surface, les doutes aussi : est-ce qu’elle peut faire confiance aux gens à qui elle tient comme Ben ? Aidée par des amis de la MIA, elle entre sous couverture pour découvrir son passé et échapper aux autorités qui la veulent morte. Mais la vérité que Kyla recherche désespérément est encore plus choquante que ce qu’elle avait imaginé.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (5/5)

Même si cet ultime tome reste dans la continuité de son prédécesseur, que j’avais moins apprécié, je dois avouer que je l’ai malgré tout dévoré. Le complot drastiquement orchestré par l’auteure est à la hauteur de mes espérances avec, pour couronner le tout, une finalité qui m’a laissé sans voix.

Alors que le lecteur pourrait comparer Kyla, notre héroïne, à un chat, du fait de ses nombreuses vies et identités, quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris, dès les premières pages, que celle-ci décida d’en changer encore une fois, afin de partir sur les traces de sa mère biologique. J’ai bien cru devenir fou lorsque j’ai dû me familiariser avec cette certaine Donna Kelly et pourtant j’ai vraiment adhéré à ce choix et à la direction prise par l’auteure. Encore ici, il s’agira avant tout d’infiltration ainsi que d’une véritable quête d’identité submergée de secrets lourds et accablants, que j’apprécie tant lire. Jamais je n’ai lu une saga de cette envergure où le lecteur ne doit jamais prendre pour acquis ce qu’il a déjà eu la chance d’apercevoir auparavant.

Si je m’étais plaint que certains personnages secondaires, dont Ben et Nico, manquaient de personnalité, j’admets volontiers que ce choix n’était que propice à ces deux personnages. Je ne peux en dévoiler énormément mais Ben m’a autant émerveillé qu’il m’a agacé et énervé. C’est un véritable pantin dont Teri Terry ne cessera de jouer afin de manipuler sciemment le lecteur pour son plus grand plaisir. Malheureusement concernant Nico, celui-ci m’a laissé de marbre et j’ai trouvé dommage qu’il soit relégué au second plan.
J’ai été d’autant charmé par ce récit du fait que le lecteur retracera, en même temps que Kyla, son parcours complexe et fortement notable et inédit. Malgré les nombreuses révélations sur son compte, elle saura rester aussi forte et déterminée que précédemment. J’ai littéralement un coup de cœur pour ce personnage atypique. C’est totalement un ovni de ce genre littéraire qui ne suit pas forcément la route toute droite dressée devant elle. Connaissant le prix de la vérité, elle n’hésitera pas à le payer fort afin de la détenir au détriment du savoir. C’est assez complexe à comprendre sans trop en dévoiler, mais comme le dit un certain proverbe : « Mieux vaut une amère vérité qu’un doux mensonge ».
En suivant la quête de Kyla, le lecteur fera connaissance de Stella, sa mère biologique, et alors que je m’attendais à des retrouvailles chaleureuses et sincères, celles-ci seront remplies d’animosité et de non-dits, accentuant encore plus le mystère entourant le passé de notre protagoniste. Leur relation sera d’une intensité forte et souvent assez tumultueuse. Comment renouer avec les liens du passé quand ceux-ci ont été complètement effacés ?

J’ai d’ailleurs, moi aussi, l’impression qu’en écrivant cette chronique je laisse une forte dose de mystère à l’image de cette saga mais c’est avant tout pour votre propre intérêt. Il faut dire que Teri Terry maîtrise parfaitement son œuvre jusqu’à la dernière page (et bien plus) et que sa plume ne démérite pas au fil de celle-ci. Au contraire, elle joue de plus en plus sur le suspense et l’action mais je regrette cependant d’avoir eu, par moment, l’impression de lire le final de la série ‘Hunger Games’. Cela est surtout dû à l’univers politique extrêmement chaotique présent dans ces deux écrits et au fait que Kyla, tout comme Katniss, se verra conférer le rôle de porte-parole d’une génération ayant bien trop souffert de l’oppression de ses dirigeants. Même si ce thème est souvent repris dans la dystopie, ici beaucoup de similitudes viennent un peu parasiter la lecture. Heureusement elles seront bien vite oubliées dans les cinquante dernières pages où le rythme atteindra son paroxysme et où le lecteur découvrira enfin, ou non, qui se cache derrière notre héroïne brisée à bien des égards.

Pour conclure, ce troisième et ultime volet conclut avec brio et complexité cette saga totalement originale et profonde que nous offre Teri Terry. Cette quête de vérité aussi complexe que riche, saura ravir les fans du genre et bien plus encore car qui n’a jamais voulu en savoir davantage sur sa propre identité ?

⇢ ACHETER

Broché — Fnac

2 commentaires

Répondre à Fantasybooksaddict Annuler la réponse.