Effacée, tome 2 : Fracturée de Teri Terry

fracturéecouv

★★★★☆ (4,25/5) — « Même si j’ai trouvé ce deuxième opus un poil en dessous du premier, j’ai vraiment passé un très bon moment rythmé par de l’action omniprésente, parsemée d’énormes révélations et portée par une héroïne unique, complexe et intéressante. »

fracturée

« La confrontation à ce qui nous terrifie ne nous apaise en rien, mais garde le pouvoir de nous briser le cœur indéfiniment. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Fractured (Slated, #2)
Titre français : Effacée, tome 2 : Fracturée
Auteur : Teri Terry
Editeur : Editions de la Martinière
Genre : jeunesse, science-fiction
Parution : 16 octobre 2014
Nombre de pages : 398

A voir aussi
+ en savoir plus sur Teri Terry (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres des Editions de la Maritinière
+ chronique Effacée, tome 1

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

La mémoire de Kyla a été effacée, sa personnalité remise à zéro et ses souvenirs sont perdus à jamais.
En tout cas, c’est ce qu’elle croyait.
Kyla ne devrait se souvenir de rien. Mais c’est le cas et elle commence à réaliser que sa mémoire contient de nombreux et sombres secrets. Quand un homme mystérieux de son passé revient dans sa vie, elle pense qu’elle a un moyen de découvrir enfin la vérité mais plus elle en apprend sur son histoire, plus son futur devient confus…

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (4,25/5)

Ce second tome est dans la continuité de son prédécesseur, et alors que j’avais adoré le premier pour son côté fantastique innovant, j’ai été étonné de la tournure prise par l’auteure avec le deuxième. Il s’agit avant tout d’infiltration et d’action portée par une héroïne des plus complexes et intéressantes que j’ai lues jusqu’à présent.

Auparavant, le lecteur avait la connaissance de notre jeune effacée, Kyla, et avait été laissé sur la touche en apprenant que celle-ci avait été au préalable formatée par un certain Nico. En quelques sortes l’âme de Kyla a été divisée en deux afin de toujours laisser une de ces moitiés vivante après l’effacement. C’est ainsi que nous faisons la connaissance d’Ondée, dont Kyla retrouvera l’identité peu à peu à l’aide de certains souvenirs encore estompés jusqu’à présent. Elle sera alors tiraillée en son for intérieur afin de choisir entre ses deux vies, et se verra encore assaillie de terribles visions d’un autre passé jusque là encore inconnu : celui de Lucy, l’enfant disparue qu’elle était. Pour résumer simplement, Kyla est trois personnages bien distincts partagés dans un seul et unique même corps.
Cette partie de l’histoire aussi riche que complexe est celle que j’ai préférée retrouver et continuer à découvrir. L’auteure a souvent su me perdre dans cette lecture, la rendant encore plus immersive et un peu plus mature que le volume précédent. Il m’a fallu être concentré au maximum pour pouvoir comprendre qui est réellement Kyla et me permettre d’assimiler les différents choix qu’elle devra réaliser. Pourtant et paradoxalement, ce personnage et son déchirement intérieur m’ont totalement touché, pour le reste je l’ai trouvée trop peu sensible à ce qui l’entourait et parfois même assez égoïste. J’ai quelques fois eu l’impression que rien ne comptait pour elle, à part sa quête d’identité. Heureusement plus les pages avanceront et plus tout deviendra clair tant pour notre héroïne que pour nous, lecteurs. Si bien qu’elle évoluera de manière permanente et assez conséquente au fil de l’histoire. Aussi bien guidée par sa soif de vengeance, que par sa quête d’identité, elle deviendra inconsciemment le martyr tant convoitée par le gouvernement et ses opposants.
Ce qui reste encore une fois regrettable face à de tels protagonistes, c’est que les autres personnages secondaires font vraiment pâle figure à côté du principal, et manquent cruellement de personnalité. J’aurais apprécié découvrir une autre entité forte à ce récit afin de créer d’éblouissantes interactions. Par conséquent j’espère que Nico se dévoilera bien plus dans l’ultime volet car derrière ses apparences de grand dur insensible se cache, je pense, un sombre et tumultueux passé.

Comme je l’évoquais précédemment, l’infiltration est le mot d’ordre de cette aventure et de ce fait l’action y est omniprésente. Elle s’intensifiera au rythme des chapitres et le récit en débordera littéralement dans les cinquante dernières pages où d’importantes vérités tomberont. En effet, en retrouvant les traces de son passé, Kyla découvre qu’elle fait partie intégrante du mouvement indépendantiste LRU (Libre Royaume Uni) combattant les Lorders qui gouvernent actuellement l’Angleterre. J’avais fortement apprécié découvrir qui se cachaient derrière ce mouvement aux actes souvent assimilés à des attentats lors de ma précédente lecture, mais je regrette que Teri Terry ne nous en dévoile pas d’avantage. Cependant j’ai beaucoup aimé les nombreuses phases de suspens où notre héroïne devra infiltrer chaque camps adverses afin de livrer leurs plans d’attaque. Quoi où surtout qui qu’elle choisisse de défendre, de véritables répercussions l’attendront, la laissant ainsi prise dans un piège irrémédiable.

Ce second volet est aussi parfaitement bien écrit et travaillé que son prédécesseur. L’auteure nous ballade dans un complot gigantesque qui ne cesse de surprendre le lecteur tout au long de sa lecture. Elle maîtrise parfaitement son écrit même si elle m’a par moment perdu à cause de la complexité de son personnage et en comparaison avec son œuvre, sa plume prend elle aussi en maturité et pousse vraiment à réfléchir une fois plongé au cœur de ce tumulte. Il est indéniable que de telles manœuvres – hors fantastique – existent et dirigent notre monde actuel et qu’elle s’en est largement inspirée. Il est avant tout question, à demi-mots, de pouvoir et de censure.

Pour terminer, même si j’ai trouvé ce deuxième opus un poil en dessous du premier, j’ai vraiment passé un très bon moment rythmé par de l’action omniprésente, parsemée d’énormes révélations m’orientant directement dans le troisième et ultime tome de cette saga aux bases parfois énormément familières. J’espère simplement que l’auteure saura donner à Kyla de véritables adversaires aussi poignants et percutants qu’elle peut l’être.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac

2 commentaires

  1. Même si ton avis est en dessous du premier tome (ce qui est généralement le cas pour tous les seconds tomes), je ne peux que me dire que je dois absolument découvrir cette série. Tout ce dont tu parles dans ta chronique ne peut que me plaire ou en tout cas, ça a tout pour !

    Reply
    • Venant de terminer le troisième et dernier tome, je ne peux que t’encourager à te lancer dans cette saga. J’ai vraiment apprécié la quête d’identité permanente et propre à celle-ci et, comme tu le dis, généralement les seconds tomes sont les moins percutants.

      Reply

Laisser un commentaire