Shadowland, tome 1 de Kate Brian

shadowlandcouv

★★★★★ (5/5) — « Même si le ton brutal rythme son récit, celui-ci est relativement lent dans sa manière de progresser. L’enquête que nous suivrons prendra place petit à petit, nous tenant en haleine aisément. Et lorsque je pensais comprendre certains aspects, je me retrouvais à des années lumières de ce que nous réservait Kate Brian. »

shadow-land-773905

« Une brindille tombée d’un bouleau craqua sous la grosse semelle de sa botte. La fille se figea. Il sentit la peur qui émanait d’elle. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Shadowlands
Titre français : Shadowland, tome 1
Auteur : Kate Brian
Editeur : Bayard Jeunesse
Genre : thriller, jeunesse
Parution originale : 08 janvier 2013
Parution française : 06 avril 2017
Nombre de pages : 355

A voir aussi
+ en savoir plus sur Kate Brian (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres des éditions Bayard Jeunesse

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

J’ai ouvert les yeux, et le décor familier de ma chambre s’est précisé peu à peu. C’est alors que j’ai eu un sursaut. J’aurais juré que je n’avais pas fait mon lit ce matin. Pourtant, il était impeccablement fait, les oreillers bien gonflés et les draps pliés au carré, comme à l’hôpital. Et sur le dessus-de-lit en patchwork, une rose rouge. Sur le coup j’ai cru que c’était Christopher qui l’avait déposée en douce. Une petite carte blanche était glissée sous la tige hérissée d’épines. A sa vue, une boule d’angoisse m’a obstrué la gorge. D’une écriture que je ne connaissais que trop bien, les quatre mots suivants, soulignés trois fois, s’étalaient en lettres majuscules : ON SE RETROUVERA BIENTOT.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (5/5)

Même si je lis très rarement des thrillers, je dois bien avouer que lorsque mes yeux se sont posés sur cette couverture au résumé atypique, il ne m’en a pas fallu plus pour que je décide de m’y plonger.

Et quelle ne fut pas ma surprise lorsque dès la première page, j’ai été submergé par une traque au fond des bois entre un psychopathe fou allié et une jeune adolescente désespérée. Aucun doute, le ton est donné et promet de me tenir en haleine jusqu’à la dernière page. En effet, nous découvrons avec soulagement que Rory est parvenue à échapper à ce serial-killer mais qu’elle devra en contrepartie entrer dans le programme de protection des témoins car celui-ci la chasse toujours. Ainsi, elle, sa sœur et son père se verront déménager sur une île nommée Juniper Landing afin de vivre en sécurité sous de nouvelles identités. Sous ces airs paradisiaques où aucun danger n’a jamais eu lieu, cette île réserve bien des secrets dont seule Rory a l’air de se rendre compte. Jusqu’à la dernière page, je me demandais si réellement ou non je faisais face aux flashs post-traumatiques de notre héroïne ou à de véritables phénomènes étranges et angoissants.

Il est incontestable que l’auteure mène son aventure ainsi que ses lecteurs d’une main de maître. Elle nous emmènera là où elle le décidera afin de bien souvent, s’amuser à nous tromper. Même si le ton brutal rythme son récit, celui-ci est relativement lent dans sa manière de progresser. L’enquête que nous suivrons prendra place petit à petit, nous tenant en haleine aisément. Son talent prend tout son sens dans les scènes angoissantes, où j’ai souvent retenu mon souffle pour me rendre compte que finalement il ne s’agissait que d’un leurre. J’ai souvent été par conséquent positivement frustré tout au long de ma lecture. Lorsque je pensais comprendre certains aspects, je me retrouvais à des années lumières de ce que nous réservait Kate Brian. J’ai bien souvent cru, comme notre protagoniste, devenir fou face à ces troubles. J’irais jusqu’à dire qu’elle prend plaisir à nous torturer en nous laissant sur notre faim, pantelants face à des demi-révélations. Seules les dernières pages nous révéleront totalement et de manière presque brutale ce que renferme cette île et ses habitants. Je n’étais vraiment pas prêt, ou du moins je ne m’attendais vraiment pas à cette finalité qui me donne qu’une envie : me plonger dans la suite de ce thriller extrêmement addictif.

Quant aux personnages, ils sont à l’image de ce récit, complètement mystérieux, énigmatiques et un brin cachotiers.
Notre héroïne, complètement repliée sur elle-même et exclue volontairement de la société depuis le décès de sa mère, se révèle extrêmement fragile au lecteur. Benjamine de la famille, elle aura bien souvent du mal à s’imposer face à sa grande sœur, Dorcy, si forte et sûre d’elle, qui n’hésite pas à la rabaisser à longueur de journée. Tentant vainement d’oublier son passé chaotique et son agression, Rory se liera d’amitié avec Aaron et Olive et fera la connaissance d’un groupe de jeunes fortement attirants. Qui se cache réellement derrière les ténébreux Tristan et Joaquin, dont nos deux sœurs tomberont sous le charme ?
L’évolution de Rory est vraiment touchante, alors que le lecteur se prendra d’empathie pour celle-ci à cause de ce qu’elle a traversé, il découvrira une tout autre parcelle, profondément enfouie, de ce personnage lorsque la vérité commencera à l’aveugler.

J’évoquerais en quelques mots seulement la plume de l’auteure car je ne ferais que me répéter. Celle-ci est d’une fluidité extrême et si addictive qu’une fois ce roman ouvert il m’a été impossible de le refermer. Je l’ai lu si rapidement que je n’ai pas vu les pages défiler, je me suis même endormi dessus tellement je ne pouvais le lâcher. Une fois entré dans l’univers de l’auteure, celui-ci percute par sa simplicité et sa plénitude angoissante. Tout est trop calme, trop blanc pour que cela puisse être réel…

Pour finir et je pense que vous l’aurez compris, ce roman m’a complètement conquis. Ne lisant que très rarement des thrillers, je suis ravi de passer par autant d’émotions lorsque je me décide à en lire. N’hésitez surtout pas et plongez à votre tour dans la bulle de Rory mais surtout n’oubliez pas, méfiez-vous des apparences.

⇢ ACHETER

Poche — Fnac, Amazon(15,90€)

4 commentaires

  1. J’aime beaucoup les thrillers mais c’est la première fois que je tombe sur une synopsis aussi intrigante ! **
    A force d’en lire, j’ai l’impression d’avoir toujours le même type d’histoire entre les mains mais celui-là à l’air original, merci pour la découverte, je me le note !

    Reply

Laisser un commentaire