Éternels, tome 2 : Lune bleue d’Alyson Noel

éternels2couv

★★★★☆ (4/5) — « Même si la romance reste le fondement de son aventure, celle-ci sera mise au second plan, laissant la place avant tout au surnaturel et à l’occulte. Alors que j’avais trouvé le premier volet ainsi que ses personnages niais et prévisibles, j’admets qu’après cette lecture le résultat est bien plus mature et orignal tout en restant addictif. »

éternels2

« Un amour vrai ne s’éteint jamais. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Éternels, tome 2 : Lune bleue
Auteur : Alyson Noel
Editeur : Michel LAFON
Genre : fantastique, jeunesse
Parution française : 11 mars 2010
Nombre de pages : 315

A voir aussi
+ en savoir plus sur Alyson Noel (site en anglais)
+ en savoir plus sur la saga Éternels
+ découvrir d’autres livres de chez Michel LAFON
+ chronique Éternels, tome 1 : Evermore

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Ever apprend à maîtriser ses récents dons d’immortelle avec Damen, son âme sœur, qui l’initie aux pratiques obscures de son nouveau monde, Summerland. Ils vivent ensemble le parfait amour, jusqu’au jour où Damen est frappé d’un mal soudain et inconnu qui détruit peu à peu sa mémoire, son identité… et met sa vie en péril.

Prête à tout pour le sauver, Ever explore les dimensions mystiques de Summerland, où elle découvre le passé de son grand amour – une terrible histoire qu’il espérait lui cacher… Elle apprend aussi les secrets du temps et surtout l’existence d’un portail qui apparaît au moment de la lune bleue et permet de circuler entre les différentes époques.

Or la lune bleue approche… Ever doit alors faire face à un choix déchirant : remonter le temps pour ramener sa famille à la vie ou rester dans le présent et sauver Damen, qui s’affaiblit un peu plus chaque jour.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (3,5/5)

Alors que j’avais fortement apprécié le premier tome de cette saga, cela ne m’avait pas empêché de trouver l’histoire bien trop prévisible et ses personnages quelque peu clichés. Étonnement c’est tout l’inverse avec cette suite à la fluidité toujours aussi incroyable que j’ai tout simplement dévorée.

En effet, l’auteure reprend son récit là où elle l’avait laissé et c’est amoureuse que nous retrouvons notre héroïne Ever. Après les terribles épreuves passées l’année dernière, celle-ci profite du havre de paix qui lui est offert, en compagnie de son compagnon Damen. Alors qu’ils possèdent l’éternité pour profiter de leur nouvelle vie, un étrange personnage viendra tout basculer.
C’est ainsi que nous faisons la connaissance de Roman, le nouvel élève venu tout droit d’Angleterre au sourire ravageur et au comportement bien trop serviable pour paraître sincère. Seule Ever se méfiera de ce nouveau camarade de classe tandis que tous les autres se lieront d’amitié avec lui. Qui se cache vraiment derrière ce parfait inconnu ?
Au travers de ce récit, l’auteure nous livre un travail remarquable autour de l’ésotérisme. Nous en découvrons davantage sur la nouvelle nature de notre jeune héroïne et l’immortalité que cette dernière lui confère, ainsi que sur l’Été éternel présenté comme une sorte de limbe ou les âmes errent et où tout devient possible. De plus Alyson ajoute à son oeuvre une prophétie unique (et non, aucun loup garou ne surgira dans ce roman) axée autour des Lunes. C’est l’aspect que j’ai le plus apprécié découvrir et je l’ai trouvé totalement crédible. En se servant des aspects scientifiques, tels que les marrés ou autres, l’auteure donne une dimension réelle à cette prédiction et j’ai plus d’une fois voyagé au travers des différents aspects que sont la divination, l’astrologie et bien d’autres encore.
De ce fait et même si la romance reste le fondement de son aventure, elle sera mise au second plan, laissant la place avant tout au surnaturel et à l’occulte, et alors que j’avais trouvé le premier volet profondément niais et prévisible, j’admets qu’avec celui-ci le rendu m’est apparu bien plus mature – malgré quelques moments encore trop ridicules – mais surtout bien plus original. Je souligne d’ailleurs que l’auteure est parvenue à me surprendre avec sa finalité. Attendez-vous à bon nombre de retournements de situation et à ne plus savoir à qui faire confiance.

Ce ressenti est surtout dû à l’évolution des personnages que j’ai trouvée parfaite. Du fait de la trame principale de ce roman nous suivons principalement la trace d’Ever et j’ai trouvé ce personnage vraiment travaillé par rapport au précédent roman. J’ai vraiment été touché par son évolution. Elle se montre d’une force incroyable alors qu’elle paraissait être quelqu’un d’extrêmement fragile et d’assez peu réfléchie. C’est seule mais totalement déterminée qu’elle tentera de sauver son âme sœur ainsi que ses amis pris au piège par Roman.
D’ailleurs ce nouveau personnage permet d’oublier quelques temps Damen, ce fabuleux amoureux transi, et de mettre par conséquences bien plus en avant notre héroïne. Malheureusement et comme souvent dans ce genre littéraire cet antagoniste ne sert à rien d’autre qu’à remplir son rôle d’élément perturbateur et c’est assez dérangeant. Malgré ce qui le pousse à agir ainsi (je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous-même) j’ai trouvé qu’il manquait totalement de personnalité et en dépit d’un passé douloureux, je n’ai pas été convaincu plus que ça par ce personnage.
Quand bien même ces derniers sont au cœur de l’action, nous retrouvons lors des quelques courts passages les meilleurs amis d’Ever et même si je trouve Miles toujours assez inutile et bourré de clichés, je suis certain que Haven cache encore beaucoup de choses aux lecteurs et, j’espère, promet une belle évolution.

Même si je me dois de vous en parler, je le ferai de manière assez courte, mais la plume de l’auteure reste autant accrochante et percutante que précédemment. Je n’ai, encore une fois, vu ni les pages défiler, ni le temps passer lorsque je me suis plongé dans ce second tome et j’espère que cette fluidité sera constante du fait du nombre conséquent de volumes existants.

Pour conclure et je pense que vous l’aurez compris, j’ai encore plus apprécié ce tome que son prédécesseur. L’auteure est parvenue à me happer une fois de plus dans son univers traité et dépeint avec facilité et que j’ai trouvé, d’ailleurs, beaucoup plus travaillé que par le passé. L’immortalité promettait de grandes choses et en promet encore au vu de ce qui attend nos héros.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (16,20€)
Poche — Fnac, Amazon (7€)

6 commentaires

Laisser un commentaire