Kushiel, tome 2 : L’élue de Jacqueline Carey

kushiel2cc

★★★★★ (5/5) — COUP DE ♥ — « Je suis toujours aussi passionnée par l’histoire et l’univers créés par l’auteure. J’adore les différentes religions qu’elle a imaginées et j’avoue avoir été parfois tellement prise dans ma lecture que j’en ai prié Elua le béni ! Je suis charmée par le monde, les peuples, les dieux, les langues, les familles et tous ces éléments si bien pensés par Jacqueline Carey. »

81bonjmKxvL

« Brillant et audacieux. » — Publishers Weekly

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Kushiel, tome 2 : L’élue
Auteur : Jacqueline Carey
Editeurs : Bragelonne et Milady
Genre : littérature étrangère, fantasy, fantastique
Parution originale : 06 avril 2002
Parution française : 21 mai 2009
Nombre de pages : 672

A voir aussi
+ en savoir plus sur Jacqueline Carey (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Bragelonne et Milady
+ chronique Kushiel, tome 1 : La Marque

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Phèdre nó Delaunay porte la marque de Kushiel, qui lui vaut d’éprouver à jamais le plaisir dans la souffrance. Devenue la plus convoitée des courtisanes, ainsi qu’une espionne exceptionnelle, elle a dû tout sacrifier pour sauver sa patrie d’une sombre conspiration.
Aujourd’hui, les poètes chantent ses exploits, mais les dieux n’en ont pas fini avec elle… Car si le peuple d’Angelin aime sa jeune reine, d’autres ne pensent qu’à lui ravir la couronne. Et les comploteurs qui ont échappé au courroux des puissants sont avides de vengeance.

Laissez-vous séduire par un monde vénéneux peuplé de conspirateurs, de monarques assiégés et de seigneurs de guerre barbares… et surtout par Phèdre, une héroïne hors du commun.

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (5/5)
COUP DE ♥

J’ai choisi de lire ce livre dans le cadre du challenge ‘Un genre par mois‘ dont le thème d’avril est : fantasy ou aventure. Aussi, j’étais très impatiente de connaître la suite des aventures de Phèdre et Joscelin ainsi que de toutes les personnes les entourant, et je suis loin d’avoir été déçue. Au contraire mes sentiments pour cette saga se sont renforcés et mon extrême attachement pour elle en font un énorme coup de coeur. (J’ignore pourquoi je n’avais pas classé immédiatement le premier volume en coup de coeur considérant toutes les bonnes choses que j’ai écrites à son sujet, mais mon erreur est à présent réparée.)

Dans ce second volet, on retrouve notre héroïne, Phèdre, qui est devenue comtesse de Montrève mais reprendra bien vite son service de Naamah après avoir reçu la preuve que Melisande n’a pas abandonné ses plans machiavéliques et a toujours l’intention de s’en prendre au trône. Cette décision, pourtant vitale pour pouvoir à nouveau sauver sa patrie va poser problème à Joscelin. Nos deux amoureux vont devoir oublier leurs sentiments car leur reine va avoir besoin d’eux. C’est ainsi que Phèdre, sa garde, et Joscelin prennent la route pour retourner en Terre d’Ange et s’en suit une nouvelle aventure parsemée d’embuches au cours de laquelle notre protagoniste et ses compagnons feront leur possible pour protéger la reine Ysandre du complot qui pèse contre elle.

Je ne vais pas entrer dans les détails car je trouverais dommage de vous en dire trop. Mais en résumé, au fil des pages les choses se dessinent, les ennemis d’hier deviennent des fidèles tandis que ceux en qui on croyait se révèlent être d’horribles personnages. Tout comme Phèdre, le lecteur va se méfier de tous et finir par douter de tout le monde. Quelqu’un veut sortir Ysandre de son trône, mais qui ? Et pourquoi ? C’est ce que les protagonistes de ‘Kushiel’ vont tenter de découvrir, car Melisande n’a pas pu s’enfuir seule et il lui sera impossible de réaliser ses plans sans aide.
Je dois dire que si j’avais peur de ne pas autant accrocher qu’avec ‘La Marque’, il n’en fut rien et j’ai passé un excellent moment. Je suis toujours aussi passionnée par l’histoire et l’univers créés par l’auteure. J’adore les différentes religions qu’elle a imaginées et j’avoue avoir été parfois tellement prise dans ma lecture que j’en ai prié Elua le béni ! C’est une preuve de mon immersion dans cette saga. Je suis charmée par le monde, les peuples, les dieux, les langues, les familles et tous ces éléments si bien pensés par Jacqueline Carey.

J’ai pris énormément de plaisir à retrouver tous les personnages que j’avais tant aimés dans le premier volume (hormis ceux qui sont morts, évidemment…) et surtout Phèdre et Joscelin. J’ai d’ailleurs un amour inconditionnel pour ce dernier qui subit une évolution captivante tout au long de l’histoire, et j’ai une affection sans bornes pour cette héroïne vraiment unique qui se démarque des autres de par sa marque, son intelligence mais aussi son éducation ! Ne l’oublions pas, sans l’enseignement de ce cher Delauney, notre anguissette n’en serait sûrement pas là. L’auteure veille d’ailleurs à nous le rappeler très souvent, nous obligeant également à nous souvenir qu’Alcuin et lui ne sont plus, et qu’ils nous manquent terriblement, à moi en tout cas.
Parmi les anciens personnages j’ai également été ravie de revoir la garde de Phèdre et tous les alliés qu’elle s’était fait au cours de sa première aventure. Cependant, les nouveaux caractères créés par Jacqueline Carey sont loins d’être en reste ! Elle nous offre encore de belles et puissantes personnalités, du côté des bons comme des mauvais. J’ai une petite préférence pour Favrielle, cette couturière au caractère bien trempé qui a un second rôle mais dont la personnalité brille très fortement, Nicola, qui sera un élément décisif du grand final, et Kazan, ce grand pirate courageux dont la peine passée m’a causé beaucoup de souffrance.
En d’autres mots, ce second volet est encore à un niveau élevé de qualité en terme de personnages. Mais Hyacinthe m’a énormément manqué et je suis vraiment impatiente de le retrouver dans le prochain tome parce qu’après Joscelin, c’est mon second coup de coeur.

Comme je le mentionne plus haut, j’adore Phèdre et je suis totalement éprise de Joscelin, je suis donc pleinement fan de leur relation, et même si j’ai été un peu attristée de les voir en grande partie se déchirer dans ce second tome, je dois avouer que j’apprécie la pointe de romance de leur idylle qui vient adoucir la dureté des événements de la saga. (Encore que dans ‘L’élue’, on ne peut pas dire que la romance soit au rendez-vous… Mais que leur amour est beau et puissant ! Joscelin le résume bien : « Ce que je pourrais imaginer de pis que de vivre avec toi, ce serait de vivre sans toi. ») Je n’aurais pas assez de mots pour dire combien j’aime ce couple et combien j’ai peur que l’un d’eux perde la vie dans le prochain tome. Quoi qu’il en soit, même si Joscelin est mon coup de coeur au niveau des personnages, je trouve que Phèdre est une héroïne incroyable. Il se peut qu’elle ne plaise pas à tout le monde et que je sois sensible à sa personnalité ainsi qu’à ses choix juste parce que je les trouve très crédibles (même ceux liés à Melisande, car je comprends la métaphore avec le BDSM), mais on ne peut nier qu’elle est unique et incroyable.

Je termine les points positifs en mentionnant que je lis ce livre en version française et que je trouve la traduction d’excellente qualité. C’est fluide et naturel, vraiment bien fait. Je le dis car je suis la première à me plaindre des traductions que je trouve moyennes alors dans l’autre sens je me dois de reconnaître, apprécier et remercier le travail bien fait.

Je ne crois pas avoir un seul élément négatif à mentionner. Certains pourraient trouver le début un peu longuet car l’effet de nouveauté n’est plus présent, mais je ne me suis pas ennuyée, personnellement. C’est la première fois que je suis autant captivée par un livre contenant tant de pages (plus de 800 pour mon édition) et que je n’ai pas eu le moins du monde envie de m’arrêter dans ma lecture. Je trouve le tout tellement crédible en dépit de l’aspect fantastique, et les détails si bien travaillés, que je ne peux qu’être transportée par l’histoire.

Je vais terminer en mentionnant que la fin de cet ouvrage était juste parfaite et que je suis impatiente de pouvoir me plonger dans le prochain volume qui marquera partiellement la fin de l’aventure. (Il existe d’autres livres rattachés à cette même saga mais j’ignore si j’aimerai autant.) Enfin, je vous recommande vivement la trilogie ‘Kushiel’ qui est pour le moment un énorme coup de coeur pour moi.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac (30€)
Poche — Fnac, Amazon (12,90€)
Ebook — Fnac, Amazon (9,99€)

2 commentaires

  1. Ça fait plaisir de voir une nouvelle fan inconditionnelle! Je suis sûre que tu vas adorer le troisième tome de la saga, il est tout aussi bon que les précédents (quand on atteint ce niveau d’excellence, c’est dur de dire ce qui est meilleur ou pas).

    J’étais comme toi au début, malgré toutes ses qualités, je n’avais pas décerné le titre de coup de coeur au premier tome. Et puis avec le second tome… Mon coeur a chaviré… 😉

    Reply
    • OMG je suis tellement heureuse de trouver une autre fan de la saga ** Je suis contente qu’on se rejoigne sur cette histoire de coup de coeur et j’ai vraiment hâte de lire le dernier tome. Du coup j’ai été sur ton blog pour voir si tu avais fait des chroniques des livres et je n’en ai pas vues mais j’ai trouvé ça « Et comment passer à côté de Joscelin Verreuil, parfait compagnon de Phèdre dans la saga Kushiel, écrite par Jacqueline Carey ? » en réponse à la question « Quel est le personnage avec qui tu pourrais te marier ? (choisis en un seul !) » haha choix parfait !

      Reply

Laisser un commentaire