Éternels, tome 1 : Evermore d’Alyson Noel

éternelscouv

★★★★☆ (3,5/5) — « Ce n’est pas tant l’histoire qui m’a transporté mais plutôt la plume de l’auteure. En effet même si celle-ci ainsi que ses personnages débordent de niaiserie, l’auteure a créé un véritable page-turner que j’ai dévoré en une journée et dont je ne peux qu’approuver la fluidité extrême et dangereuse. »

eternels1

« Ce premier volet, Evermore, est le commencement d’une saga fantastique qui déchaîne les passions. » — Amazon

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Éternels, tome 1 : Evermore
Auteur : Alyson Noel
Editeur : Michel LAFON
Genre : fantastique, jeunesse
Parution française : 08 octobre 2009
Nombre de pages : 341

A voir aussi
+ en savoir plus sur Alyson Noel (site en anglais)
+ en savoir plus sur la saga Éternels
+ découvrir d’autres livres de chez Michel LAFON

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Avant l’accident, Ever Boom était une adolescente comme les autres. Elle a perdu toute sa famille dans cet épisode tragique, et reçoit soudain un terrible don : celui de lire dans les pensées des gens, de voir leur aura et de connaître leur vie en les touchant. Elle se renferme alors sur elle-même et évite le contact. Les élèves du lycée la regardent comme une bizarrerie, la pointent du doigt… jusqu’au jour où elle rencontre Damen Auguste. Damen est mystérieux, plein de charme et terriblement beau. Toutes les filles du lycée se le disputent mais c’est à Ever qu’il s’intéresse. Or c’est le seul être dont elle ne peut pas découvrir les pensées. Et personne ne sait réellement qui il est ni d’où il vient. La seule chose dont Ever est sûre, c’est qu’elle est profondément et irrémédiablement amoureuse de lui.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (3,5/5)

Il n’y a pas à dire je suis vraiment quelqu’un de faible. Alors que je m’étais promis de finir mes sagas en cours, voilà que j’en reçois de nouvelles auxquelles je n’ai pas pu résister. Il faut dire que le résumé de celle-ci m’a directement plu car même si j’en lis très rarement, j’apprécie parfois les relations paranormales.

C’est de ça qu’il est question au premier plan de ce roman, quoi de plus normal, me direz-vous, au vu de sa couverture, mais étrangement ce n’est pas tant l’histoire qui m’a transporté mais plutôt la plume de l’auteure. C’est vraiment ce à quoi je pense directement quand je songe à cette lecture et c’est pour ça que je tiens à l’évoquer premièrement. En effet même si l’histoire qu’Alyson Noel nous conte est du réchauffé pur et déborde de niaiserie, ce fabuleux mélange crée un véritable page-turner que j’ai dévoré en une journée. Dès les premières pages j’ai complètement été happé par l’univers dressé devant moi, qui a totalement capté mon attention et ce jusqu’au bout. Je parle souvent de l’effet addictif d’un roman car c’est un élément auquel j’accorde beaucoup d’importance et concernant sa qualité ici, j’ai été amplement servi. Même si je n’ai pas forcement tout apprécié dans la trame du livre, je ne peux qu’approuver sa fluidité extrême et dangereuse. Je n’irais pas jusqu’à dire que ce roman est enfantin mais bien qu’elle soit propre à ce genre littéraire sa facilité de lecture m’a relativement surpris.

Il faut dire que l’histoire est totalement basique et même si j’ai été surpris quelques fois, le tout reste totalement prévisible et manque quelque peu d’originalité. Avant d’ouvrir ce livre, je connaissais déjà l’issue finale, ce qui étrangement ne m’a pas dérangé pour autant car j’en attendais plus sur l’univers fantastique présenté par l’auteur que sur sa finalité propre. Celui-ci possède tout ce que j’apprécie avec ce genre littéraire : une héroïne des plus normales au destin tragique possédant depuis peu des pouvoirs surnaturels.
En effet à la suite d’un accident de voiture, dont Ever est la seule survivante, cette dernière pourra lire dans les pensées des autres au moindre contact physique et découvrira les auras que nous détenons ainsi que leurs significations. Par conséquences de cette ‘anormalité’, Ever s’est refermée sur elle-même et reste volontairement isolée afin de ne pas sombrer sous le poids de ces nombreux sentiments et pensées qui l’assaillent. Et comme si ce n’était déjà pas assez compliqué et afin de couronner le tout, elle aura la visite régulière du fantôme de sa petite sœur, Riley, morte dans cet accident dont elle se sent responsable.
C’est donc une lycéenne quelque peu paumée dans son monde que nous découvrons au départ de cette lecture. Évidemment Ever n’a pas définitivement renoncé à la vie et est parvenue à se lier d’amitié avec deux autres lycéens à la personnalité des plus stéréotypées que j’ai pu lire. Ainsi le lecteur fera la connaissance de Haven la gothique aux yeux dorés et Miles, le meilleur ami gay que toutes les lycéennes rêvent d’avoir. Malgré les nombreux clichés heureusement assumés par l’auteure, ce trio m’aura fait souvent rire tellement leur relation est complètement allouée au contexte ‘Californien’ du roman. Comme à chaque nouvelle année scolaire de cet univers luxueux, un nouvel élève, à la beauté infinie et renversante, croisera le chemin, déjà compliqué, de notre protagoniste. Qui se cache derrière se mystérieux Damen, dont toute la population, et surtout Ever, tombe amoureuse seulement après un battement de cils ?
L’évolution des personnages, ainsi que leurs relations sont autant prévisibles que la trame principale. Sans surprise il est question, avant tout, d’Amour avec un grand A. Cet amour qui fera renaître notre héroïne en la faisant sortir de son isolement, cet amour qui la poussera à en découvrir d’avantage sur sa nouvelle nature ainsi que celle de Damen, avec lequel elle se sent miraculeusement bien et protégée de ce nouveau dont qui l’empêche de s’épanouir. Malheureusement de terribles secrets se cachent derrière cette relation, et lorsque cette dernière les découvrira un éternel ballet de « je t’aime moi non plus » sera offert au lecteur qui, j’en suis certain, en redemandera. D’ailleurs les autres révélations, plus ou moins intéressantes, qui seront faites tout au long de ce récit sont par moments assez tirées par les cheveux mais m’ont assez plu du fait que, sans en dévoiler d’avantage, la notion d’éternité promet beaucoup de possibilité quant à la suite de cette saga.

Pour conclure j’avoue volontier que malgré une histoire et des personnages fortement stéréotypés et niais – mais pour autant assumés par l’auteure – j’ai passé un très bon moment avec ce roman dont la fluidité extrême permet une immersion totale dans l’univers surnaturel qui nous est dépeint.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac (15,95€)
Poche — Fnac, Amazon (7€)

16 commentaires

  1. J’ai cette saga dans ma PAL depuis quelques temps et je n’ai pas osé la commencer car j’avais peur de ne jamais réussir à la terminer à cause de l’histoire vu et revu… mais si malgré ça, tu l’as quand même dévoré, je vais peut-être m’y atteler prochainement alors ^^
    Parfois, ce n’est pas gênant de lire un truc pas prise de tête ^^

    Reply
  2. Aïe, j’avoue que je garde un très très mauvais souvenir de cette lecture. Je ne devais pas être dans une bonne période; les personnages m’ont paru niais au possible ainsi que tu le dis, et je n’ai pas été touchée par l’écriture, contrairement à toi… –‘
    Je pense que c’est aussi parce que j’étais en overdose de romance fantastique!

    Reply
    • J’aime de temps en temps lire de la romance fantastique et paranormale, et j’avoue que si la plume de l’auteure ne m’avait pas convaincu je ne pense pas que j’aurais autant apprécié cette lecture.

      Reply
  3. Hey,

    J’ai lu ta chronique et contrairement à toi, je n’ai pas vraiment aimé l’histoire. Je trouvais qu’il manquait d’originalité et que les personnages étaient niais.
    J’espère tout de même que la suite te plairas 😉

    Bisous et bonnes futures lectures,
    Zyle

    Reply
  4. Tu n’aurais pas pu mieux décrire mon sentiment sur cette lecture. En effet, l’histoire est réchauffée et déjà vue, les personnages très cliché et pourtant l’écriture est addictive au possible. J’ai lu récemment le tome 2 et le même constat s’opère en ce qui me concerne.

    Reply
  5. J’ai enfin lu ce premier tome et je suis assez partagée.
    Bien que, j’ai terminé le livre en même pas deux jours, que la plume de l’auteur est super agréable et fluide. Bref, que ça se lit vraiment tout seul, j’ai trouvé l’histoire peu originale, les personnages stéréotypés et les passages mielleux bien trop présents à mon goût (le pire étant le passage à Summerland je crois… OTL).
    Ce n’est clairement pas un livre que j’aurais un jour envie de relire mais je ne me suis pas ennuyée pour autant et j’ai même ri à plusieurs reprises (merci Riley et Miles !) donc je lirai sûrement la suite prochainement ^^.

    Reply
    • Je pensais justement à toi, savoir ou tu en étais dans nos presque lectures communes et voilà que tu laisses un commentaire xD
      Ton avis rejoins fortement le mien surtout pour la fluidité et les clichés présents. Je pense que si tu continues cette saga, tu apprécias les mêmes tomes que moi.

      Reply
      • Je me suis dit qu’il serait peut-être temps que je passe à l’action et que je lise un des livres que tu as chroniqué au lieu de toujours dire ‘Faut que je le lise !’ ou ‘Je le rajoute à ma wishlist !’ XD
        J’ai aussi commencé Forget Tomorrow mais comme je lis beaucoup dans les transports et que je l’ai en format papier, je ne me trimballe pas trop avec de peur de l’abîmer, donc je n’avance pas très vite… OTL
        Oui, je me suis rendue compte au fur et à mesure que j’écrivais mon commentaire qu’il reflétait en grande partie ton avis. Néanmoins, l’histoire de Damen et les pouvoirs de Ever ont du potentiel alors j’espère que l’auteure va creuser tout ça dans les prochains tomes et pas se contenter de nous bassiner avec des scènes romantiques TT

        Reply
        • Ah j’ai déjà hâte de connaitre ton ressenti sur cette fabuleuse saga dont la couverture du second tome est magnifique et me donne trop envie de l’avoir entre les mains.
          En ce qui concerne le fantastique de cette saga, ça dépend des tomes certains sont remplis d’ésotérisme alors que d’autres sont un peu trop romantiques mais le dernier tome est vraiment génial.

          Reply
          • Je viens d’aller voir la couverture du tome 2 du coup et en effet, elle est magnifique ! **

            Bon si ça finit sur une bonne note c’est déjà pas mal. Les auteurs ont tendance à s’emmêler les pinceaux et à ne plus savoir comment finir leur saga parfois, ce qui résulte par une fin souvent décevante…

Laisser un commentaire