La fille de Brooklyn de Guillaume Musso

La_fille_de_brooklyn_une

★★★★★ (5/5) — « Je comprends que ce roman compte beaucoup pour l’auteur, car il met véritablement au jour le talent de Guillaume pour ce nouveau genre : le policier ! C’est un roman haletant qui vous happera dès les premières pages et qui vous fera passer un excellent moment livresque, riche en suspense. »

La_fille_de_brooklyn_cover

Intrigue diabolique, personnages uniques et attachants, suspense de tous les instants : avec ‘La Fille de Brooklyn’, Guillaume Musso signe l’un de ses romans les plus ambitieux et les plus réussis.

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : La Fille de Brooklyn
Auteur : Guillaume Musso
Editeur : XO Editions
Genre : drame, littérature française, policier & suspense
Parution : 21 mars 2016
Nombre de pages : 484

A voir aussi
+ en savoir plus sur Guillaume Musso
+ suivre Guillaume Musso sur Facebook et Twitter
+ découvrir d’autres livres de chez XO Editions
+ regarder la bande-annonce du roman :

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer.
L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :

« Si j’avais commis le pire,
m’aimerais-tu malgré tout ? »

Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire.
Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu.
Et depuis, je la cherche.

Intense et captivant, un cold case aussi addictif
qu’une grande série télé.

⇢ AVIS

8
NADEGE
★★★★★ (5/5)

Dire que j’attendais le nouveau roman de Guillaume Musso avec impatience serait un doux euphémisme. J’étais très excitée par cette nouvelle histoire, mais j’avais également une petite part d’inquiétude, due à ma légère déception rencontrée avec son précédent roman ‘L’Instant présent’. Celle-ci n’avait finalement pas lieu d’être. ‘La Fille de Brooklyn’ est un excellent roman, qui m’a happée dès les premières pages et m’a tenue en haleine jusqu’au bout !

Commençons par l’intrigue. Guillaume nous livre l’histoire de Raphaël Barthélemy. Après une triste relation qui lui a cependant donné un adorable garçon Théo, il pense avoir retrouvé l’amour dans les bras d’Anna Becker. C’était sans compter sur un terrible secret que la belle jeune femme cache depuis de nombreuses années. Un secret qui nous emmènera, nous lecteurs, en compagnie de Raphaël et son ami Marc Caradec jusque sur le continent américain. Une course contre la montre qui livrera son lot de révélations et où l’on rencontrera des personnages aussi importants que dangereux.

Attendez-vous à ne plus savoir lâcher votre livre, une fois que vous l’aurez commencé. Ca a été mon cas et mon seul regret aura été de l’avoir terminé aussi rapidement. Guillaume m’a embarquée dès les premières pages grâce à ce style et cette plume que j’aime tant chez lui. Avec ce roman, l’auteur exploite pleinement le genre policier / polar, avec lequel il a opéré un revirement avec ‘L’Appel de l’Ange’ (c’était, il y a déjà 5 romans) et qui lui réussit décidément très bien.

Ce que j’ai beaucoup aimé avec cette histoire, c’est la mise en place de deux intrigues en une. On part du secret d’Anna qui se révèle à travers cette photo montrée à Raphaël, et qui livre cette autre histoire plus ancienne, ce cold case qui y est lié et qui est déterré par Raphaël et Marc Caradec. Ils se voient tous deux entraînés dans une enquête qu’ils mèneront à la fois en France et aux Etats-Unis, le lieu où tout a commencé, afin de retrouver Anna. On sent à nouveau à travers ce roman, que l’auteur a une véritable affinité avec le continent américain. Ce qui n’est pas pour me déplaire, car il nous fait voyager, nous lecteurs et c’était vraiment génial de découvrir ces quartiers qui me sont personnellement étrangers à travers ses yeux d’auteur.

Guillaume orchestre de nombreux rebondissements auxquels je ne m’attendais vraiment pas. D’ailleurs, la conclusion qu’il a imaginée, s’intègre parfaitement avec l’actualité américaine et c’était à la fois très réussi et très surprenant pour moi. J’ai vraiment adoré ces nombreux revirements, qui m’ont tenue en haleine encore une fois et qui rendent l’histoire encore plus passionnante qu’elle ne l’est déjà.

Mais l’histoire ne serait pas aussi passionnante sans ses personnages non plus. Je me suis vraiment très attachée à eux. Tout d’abord à Raphaël. Je ne sais pas si c’est parce qu’il est un auteur ou un papa génial, mais c’est surtout un homme qui se battra jusqu’au bout pour la femme qu’il aime ! Même si les doutes l’assaillent, il ne les laissera pas se mettre en travers de son chemin. Son combat pour Anna m’a beaucoup touchée. J’ai beaucoup aimé découvrir son expérience d’auteur également (y aurait-il une petite part autobiographique ?). Ensuite Marc Caradec. Un personnage qui a bien caché son jeu (mais je n’en révèlerai pas plus). Comme Guillaume le dit lui-même, ses personnages évoluent et agissent d’eux-mêmes. Je me demande alors s’il a été aussi surpris que moi par le secret que cache Marc et qui l’a motivé durant toute l’enquête. Cet homme est une vraie tête brûlée, un flic à la retraite (par un concours de circonstances) mais qui n’a perdu aucun de ses vieux réflexes propres à son métier. C’était vraiment génial d’enquêter à ses côtés, de partager ses hypothèses, ses craintes mais surtout cette ferveur de retrouver l’action. Et puis, il y a Anna, la fille de Brooklyn. C’est un personnage que nous côtoyons finalement très peu, mais son ‘ombre’ plane tout au long du roman. Je me suis beaucoup attachée à elle, car je n’ose imaginer le poids de son secret et surtout de cette vie qu’elle a dû reconstruire, avec un passé comme le sien. Je suis admirative de son courage. Et pour conclure ce point sur les personnages (il y en a d’autres, mais si je devais les mentionner, le paragraphe ferait des kilomètres ! Et puis, c’est tellement mieux de vous laisser les découvrir), j’aimerais mentionner Théo, le fils de Raphaël. Je ne sais pas si c’est parce que je suis marraine depuis 1 an maintenant, mais je suis très sensible aux enfants maintenant. Et ce petit bout’chou m’a vraiment fait craquer ! Une petite dose d’innocence dans un roman plutôt sombre.
D’ailleurs, je me demande si l’auteur s’est inspiré de sa propre expérience paternelle (en plus de son expérience d’auteur) pour retranscrire la relation entre Raphaël et Théo ! J’aime à le penser, je l’avoue.

J’aimerais mentionner un autre point, lié à l’histoire mais qui concerne sa construction cette fois. Mais attention, celui-ci pourrait avoir son lot de révélations. Si vous n’avez pas encore lu le roman, je vous conseillerai d’enchaîner avec le paragraphe suivant !
J’ai tout d’abord beaucoup apprécié la séparation de l’histoire : la disparition d’Anna, l’affaire de Claire, celle de Joyce. Cela a donné un certain rythme à l’histoire. Ensuite, le fait que l’auteur a donné la parole à tous les personnages sans exception, dont ceux du cold case : Claire, Joyce, Florence, Ted Copeland. J’ai trouvé cela très important, car nous avons les points de vue de tout le monde sur l’histoire et nous avons donc le fin mot de l’histoire.

Et pour terminer, j’aimerais mentionner la plume de l’auteure, qui après 13 romans et près de 10 ans de fidélité livresque, m’est si chère maintenant. Pour moi, il a toujours les mots justes pour nous conter une histoire. Il a une plume tantôt vraie, tantôt poétique et qui est pleine de finesse. Elle est très agréable à lire et très fluide. Je l’apprécie toujours autant, après autant de romans.

Comme vous l’aurez compris, ce roman est pour moi ‘réussi’ mais surtout magnifique ! Je peux dire que ‘La Fille de Brooklyn’ m’a aidé à ‘renouer’ avec Guillaume Musso après ma petite déception d’avec son précédent roman. Je comprends que celui-ci compte beaucoup pour l’auteur, car il met véritablement au jour le talent de Guillaume pour ce nouveau genre pour lui : le policier ! C’est un roman haletant qui vous happera dès les premières pages et qui vous fera passer un excellent moment livresque, riche en suspense !

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (21,90€), Fnac (24,70€)

12 commentaires

  1. Il me faisait déjà de l’œil avant de lire ta critique et il me tente encore plus maintenant que je l’ai lu !
    Je n’ai pas encore lu grand-chose de Guillaume Musso mais pour l’instant tout ce que j’ai lu m’a plu, j’espère que ça va continuer comme ça ^^

    Reply
    • Ravie de t’avoir donné encore plus envie de le lire ! 🙂 Lesquels as-tu lu jusqu’à maintenant ? 🙂
      Avec Guillaume, une fois que l’on a commencé, c’est rare quand ça se termine ! 😉

      Reply
      • J’ai commencé avec L’appel de l’Ange que j’ai dévoré. J’ai aussi lu La Fille de Papier et j’ai Central Park et Demain qui m’attendent dans ma PAL ^^

        Reply
        • Ah oui, donc tu as déjà eu un petit aperçu du policier vu par Guillaume avec ‘L’appel de l’Ange’ ! 🙂 ‘La Fille de Papier’ est mon préféré ! ♥
          ‘Central Park’ et ‘Demain’ sont tous les deux géniaux, je les avais beaucoup aimé aussi ! 🙂 J’espère qu’ils te plairont tout autant ! 🙂
          Bonne lecture (à l’avance) 🙂

          Reply
  2. Ca fait un moment que je n’ai pas le de musso, j’ai eu l’impression a un moment donné de toujours tourner en rond … Mais le résumé de celui ci m’intrigue et ta chronique plus que positive me donne franchement envie de me plonger dedans! 🙂

    Reply
    • Ah oui. Tu t’es arrêtée à quel roman ? 🙂
      Ravie de te donner envie de t’y plonger ! 🙂 Je te le conseille en tout cas, il est vraiment très bon ! Et qui sait, il t’aidera peut-être à renouer avec Guillaume ? 🙂

      Reply
  3. Ayant tellement de retard dans les Musso (2 ou 3 ans), je me dis qu’il faut vraiment que je m’y remette et sorte un peu des genres que je lis en ce moment. L’univers qu’il crée chaque fois me manque et ses livres sont toujours très reposants et divertissants.

    Reply
    • Reposants, cela dépend, car Guillaume sait comment jouer avec nos nerfs aussi ! 😉 Mais il fait toujours passer un excellent moment aux lecteurs, ça c’est vrai ! 🙂
      En tout cas, je ne peux te conseiller de reprendre ta lecture où tu t’es arrêtée ! 🙂 En espérant que ses nouveaux romans te plairont ! 😉 Quel est le dernier que tu as lu ? 🙂

      Reply
      • Effectivement, plus on avance dans ses romans (par rapport aux premiers je veux dire), moins ils sont reposants ! Le dernier que j’ai lu est Central Park et j’avoue que je suis complètement tombée des nues à la fin, avec ma naïveté légendaire !!!

        Reply
        • Oui, c’est vrai ! Ah ‘Central Park’, comme toi je suis tombée des nues à la fin ! C’est ça que j’adore avec Guillaume, c’est qu’il nous mène par le bout du nez vers une hypothèse et il en sort une, sortie de nul part mais qui met fin à la perfection à son histoire ! 🙂 Celui qui vient après ‘L’instant présent’ m’a un peu déçue ! Bien que l’histoire de base est vraiment géniale, c’est la fin qui m’a laissée sur ma faim, je ne l’ai pas comprise. Mais il te plaira peut-être ! 😉

          Reply
  4. Bonjour

    Je viens de finir ce livre et je l’ai aimé. Je suis neerlandophone. Pour entretenir Mon francais, j’essaie de lire.
    Mais j’ai quand meme une question sur la fin de l’histoire. Qu’est-ce que Claire/Anna a découvert concernant Marc Caradec?

    Merci pour la reponse.

    Reply
    • Bonjour,
      Oh c’est une très bonne idée ça et c’est courageux aussi ! 🙂 J’ai déjà lu en livre en néerlandais pour mon cours il y a quelques années et je me souviens que je n’avais pas eu facile à tout comprendre ! ^-^’
      Ma lecture date d’il y a quelques temps, donc malheureusement, je ne me rappelle plus de ce détail… :-/ Peut-être voir si cela n’est pas mentionné dans d’autres chroniques de lecteurs ? 🙂 Désolée de ne pas pouvoir t’aider !

      A bientôt !

      Reply

Laisser un commentaire