Les Maudits, tome 3 : Rédemption d’Edith Kabuya

★★★★★ (5/5) — « Cet ultime tome est une merveille. Il reprend les aspects les plus positifs que renferment les deux précédents, et crée un savoureux mélange haletant et frissonnant où l’auteure met le doigt sur l’action ainsi que la psychologie de ses personnages. »

maudits-tome-3

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Les Maudits, tome 3 : Rédemption
Auteur : Edith Kabuya
Editeur : Editions de Mortagne
Genre : jeunesse, fantastique, surnaturel
Parution : 15 octobre 2014
Nombre de pages : 519

A voir aussi
+ découvrir d’autres romans de chez les Editions de Mortagne
+ chronique Les Maudits, tome 1 : Le prix de la vie
+ chronique Les Maudits, tome 2 : Le pouvoir du destin

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

J’ai déjoué la mort une fois de plus.
Mais, à mon réveil, j’ai tout perdu.
Ma famille me croit disparue à jamais.
Ma ville est assiégée par des Maudits Assoiffés de sang.
Vince est ravagé par un sort dont je suis responsable.
Pour protéger les miens, je dois les renier.
Pour survivre, je dois affronter mes peurs.
Pour sauver celui que j’aime, je dois comprendre qui je suis. D’où je viens.
Revenir à la case de départ.
Terminer par le début.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (5/5)

Je ne sais pas trop par où commencer cette chronique tellement cet ultime tome est une merveille. Il reprend les aspects les plus positifs que renferment les deux précédents, et crée un savoureux mélange haletant et frissonnant où l’auteure met le doigt sur l’action ainsi que la psychologie de ses personnages. J’ai littéralement été happé par cette aventure que j’ai dévoré avec insatiabilité.

Nous laissions à la fin du précédent tome notre jeune héroïne, Robbie, pour morte. Elle venait de succomber à la poigne d’une Maudite et se voit ressusciter six mois plus tard où beaucoup de choses ont changé. En effet avant de mourir elle venait, involontairement, de lancer une terrible malédiction sur sa communauté, les empêchant ainsi de se revitaliser à l’aide de sang d’animaux. Elle devra au court de cette aventure et à l’aide de ses alliées, déjouer ce terrible sort qui les affaiblit de jour en jour et dont elle est responsable.
C’est ainsi que nous retrouvons Robbie encore plus sombre que par le passé et nourrie d’une force de vengeance indéniable. Étrangement pourtant une part encore humaine persiste en elle du fait de son sang mêlé à la communauté bohémienne. Sa force de caractère réside particulièrement dans ce jumelage car celle-ci se nourrit de ces deux aspects et bien des fois il lui sera difficile de contrôler l’étendu de ces précieux dons. Tout au long du récit et pour mener à bien sa quête, elle devra choisir entre son aura de Maudite ou celui de Bohémienne. Ce terrible dilemme sera encore plus poussé lorsqu’elle en apprendra d’avantage sur ce qui est vraiment arrivé à sa mère et sur ce qui l’a poussée à mettre fin à ses jours. Cette quête d’identité lui fera croiser le chemin d’une étrange inconnue, Ibis, cherchant par tous les moyens à rentrer en contact avec elle.
C’est le personnage le plus intéressant de ce récit. Bien qu’au début je me suis demandé pourquoi l’auteure avait intégré ce personnage peu charismatique en comparaison aux autres protagonistes. Pourtant elle se révélera au fil des pages être une personne sensible et pleine de doutes, dotée d’une force occulte extrêmement puissante. Le secret qu’elle détient permettra à notre héroïne d’en apprendre plus sur la communauté Tzigane et l’aide qui pourrait lui être apportée.

Ce sont d’ailleurs les passages que j’ai le plus appréciés au cours de ma lecture et lorsque le monde mystique des bohémiens s’est ouvert à Rubbie j’en ai pris plein les yeux. J’aime vraiment découvrir de nouveaux modes de vies regorgeant de savoir et de pratiques ancestrales. Lire et comprendre de quoi est fait une malédiction ainsi que ses conséquences était réellement magique. J’ai par ailleurs aussi appris une leçon de vie, ou un aspect philosophique de celle-ci, du fait que l’auteure nous explique longuement le pouvoir de la vie et des conséquences de nos actes à l’aide de ses personnages. En effet, dans leurs communauté existe la ‘loi du retour’ et chaque décision ou acte que nous réalisons sur les personnes qui gravitent autour, bon comme mauvais, implique que nous le recevions en retour afin d’équilibrer sa conséquence. D’ailleurs notre Maudite l’apprendra elle aussi à ses dépends. C’est comme si elle renaissait encore une fois d’entre les morts avec la possibilité de repartir à zéro et d’effacer ses rancunes passées. J’ai littéralement voyagé au travers de ces moments et j’ai eu l’impression d’être partie intégrante de cette communauté si soudée et secrète. Je ne peux vous en dire plus pour ne pas vous gâcher votre plaisir de découverte mais attendez-vous à être transportés au gré de l’auteure.

Par ailleurs nous en apprenons aussi énormément sur le Cercle ainsi que sur la Confrérie et leur rivalité d’antan. L’auteure répond à nos questions et nous comprenons les convictions qu’opposent ces deux clans depuis tellement d’années. Malgré les côtés sombres de chaque partie, aucune n’agit en son propre intérêt ou par pur égoïsme. Ils agissent surtout pour que les conditions de vie des Maudits au sein des humains soient les plus tolérables possibles.

Ce récit est très intense et possède un rythme assez soutenu. L’action y est permanente et il ne se passe pas un chapitre où l’auteure opère un retournement de situation. Étrangement, je ne voyais vraiment pas où elle cherchait à me transporter. Entre le monde où les Autres font leur apparition, entraînant des images cauchemardesques, et celui où les rêves les plus enfouis de Rubbie peuvent être réalisés, je ne savais plus où donner de la tête et je n’ai pas eu le choix que de me laisser bercer par cette aventure tout en cherchant des réponses à mes questions.
Il faut dire que la plume d’Edith y est pour beaucoup. Elle reste ici encore très fluide, addictive et surtout touchante. Malgré les scènes d’actions omniprésentes, elle est parvenue à me toucher lorsque je m’y attendais le moins. Elle parvient à donner vie à ses héros à travers des scènes sentimentales percutantes à lire. La romance présente tout au long de cette saga ne cesse d’évoluer de manière forte au fur et à mesure que nous approchons le dénouement de celle-ci. Nos héros de dévoilent à cœur ouvert sur ce qui les motivent et les animent ainsi que sur leur réels sentiments. À demis mots ils se pardonnent leur passé, leur présent ainsi que leur futur qui sera à tout jamais différent de ce qu’ils ont connu.
Les dernières lignes sont les plus belles de cette saga et m’ont vraiment émues. Je ne m’attendais pas à ce choix qui, pourtant, se révèle être déjà avoué par l’auteure dans le premier tome au vu des indices qu’elle nous laisse en suspend. Je suis certain qu’il ne plaira pas à tous et quand bien même, personnellement je le trouve remarquable de par son audace et finalement sa continuité de tout ce qu’a entrepris l’auteure avec cette saga.

Pour conclure, ce roman a frôlé le coup de cœur mais, malheureusement, il m’a manqué un je ne sais quoi. Cependant il reste le plus percutant et touchant de toute la saga. À l’aide de ce que l’auteure a déjà élaboré dans les précédents tomes, elle parvient à conclure sa saga en toute légitimité mais réussit à nous surprendre plus d’une fois et réussit surtout à appuyer là où ça fait mal lorsque c’est nécessaire, permettant au lecteur de rester éveillé chaque seconde passée auprès de ses personnages.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac (14,15€)

2 commentaires

  1. Comme toi, il m’a manqué un petit quelque chose pour le coup de cœur, mais à part ça, ce dernier tome est vraiment très riche en révélations et en événements.
    J’ai été ravie de lire cette saga innovante qui m’a transporté.

    Reply

Répondre à Steven Annuler la réponse.