Les Maudits, tome 2 : Le pouvoir du destin d’Edith Kabuya

lesmaudits2ban

★★★★☆ (4/5) — « J’ai vraiment apprécié ce second tome bien que l’auteure appuie plus sur l’aspect psychologique de ses personnages que sur les scènes cauchemardesques plus présentes dans le premier tome. Malgré quelques longueurs j’ai apprécié en apprendre davantage sur chacun. »

lesmaudits2

« On m’a promis la vie éternelle mais je suis condamnée pour l’éternité. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Les Maudits, tome 2 : Le pouvoir du destin
Auteur : Edith Kabuya
Editeur : Editions Hachette
Collection : Black Moon
Genre : jeunesse, fantastique, surnaturel
Parution : 15 juillet 2015
Nombre de pages : 361

A voir aussi
+ découvrir d’autres romans de chez Black Moon
+ chronique Les Maudits, tome 1 : Le prix de la vie

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

La mort devait me faire renaître. Elle m’a plutôt condamnée.
À une existence qui n’est pas mienne.
À une souffrance insurmontable.
Prisonnière des lois de ce nouveau Monde, je ne pourrai jamais retrouver celle que j’étais.
Bernée par mes propres choix, ma vie, aujourd’hui, est un châtiment.
Une illusion.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (4/5)

C’est plein de curiosité et d’attentes que je me suis lancé dans le second tome de la saga ‘Les Maudits’. Je me souviens encore des sensations mélangeant angoisse et peur que j’avais ressenties au cours de ma lecture et malgré un rythme un peu moins soutenu que précédemment, j’ai ressenti la même ardeur pour ce second volet.

Nous retrouvons dans ce tome Robbie désemparée par ses toutes nouvelles origines de bohémienne mélangée à sa nouvelle nature de Maudite faisant d’elle un cas unique. Cette particularité lui amènera beaucoup d’animosité au sein de la Confrérie – cercle qui réunit tous les chefs des différentes familles de maudits de la ville – et devra naviguer en eau trouble pour pouvoir parvenir à maîtriser ses nouveaux dons. De plus nous apprenions à la fin du précédent tome que sa mère avait, elle aussi, fait partie du Cercle suspect que forme le clan Bronovov que Robbie a été forcée de rejoindre, au périple de sa vie, pour garder sain et sauf ses proches.

J’appréciais déjà énormément ce personnage qui avait tout du héros banal que j’affectionne particulièrement et ce sentiment est encore plus renforcé avec cette lecture. Robbie est bien plus sombre que par le passé et sa joie de vivre a laissé place à la mélancolie. Nous la retrouvons meurtrie par ce qu’elle est devenue et surtout à cause du décès de sa meilleure amie, Stéphanie, dont elle se sent totalement coupable. J’ai été touché par ce personnage tout au long de cette aventure et la voir sombrer au fil des pages pousse le lecteur à une réelle empathie. Surtout que beaucoup de problèmes parfaitement ‘humains’ s’ajouteront à sa quête d’identité ce qui la fera plus une fois sortir de ses gonds, permettant au lecteur d’apercevoir l’étendue gigantesque de ses pouvoirs occultes. Heureusement pour elle, elle pourra compter sur Vince ainsi que sa sœur jumelle Phoebe, tous deux aussi Maudits.
Dans cet épisode Vince est beaucoup moins présent mais reste cependant très attachant et son côté protecteur envers Robbie démontre tout l’amour qu’il lui voue. Au contraire de son frère, Phoebe se dévoile à nous au travers de ce tome ce qui m’a permis de changer radicalement mon point de vue quant à ce protagoniste. J’ai vraiment aimé voir son masque de glace fondre petit à petit pour laisser la place à une femme ne pouvant se dévoiler aux autres de peur d’être affectée par son propre don de voyance.
Quant aux antagonistes de cette saga, je ne peux encore me prononcer totalement du fait que nous en savons trop peu encore sur les motivations qui les animent. Une chose est sûre, ils remplissent très bien leurs rôles et posent réellement questions. Que recherchent-ils vraiment au travers de Robbie et de ses dons de bohémienne ? Quel est le but ultime du Cercle ? C’est là tout l’enjeu de ce roman. Je veux véritablement en savoir plus et la fin si bien menée par l’auteure ne répond pas à toutes mes questions et me laisse, ainsi que Robbie, dans une situation totalement dramatique à laquelle je ne m’attendais pas et surtout à laquelle je ne me fais pas. Je ferme ce roman frustré de ne pas en savoir plus et surtout frustré que ça se termine de cette manière. Ou veut nous porter l’auteure ?

Même si je connaissais le style de l’auteure ainsi que sa plume, celle-ci m’a fortement étonnée. En effet l’action est beaucoup moins présente laissant place à la psychologie de ses personnages. J’avoue avoir eu quelques craintes à cause de ce choix et j’avais peur de m’ennuyer mais il n’en est rien, même si j’avoue avoir décelé quelques longueurs en milieu de roman. L’auteure prend son temps pour nous faire avancer dans son aventure afin de nous relier d’avantages à ces héros et de nous permettre de nous identifier encore plus à chacun. Cette nouvelle direction donne une nouvelle dimension à la plume d’Edith Kabuya qui se révèle être vraiment touchante. Là où certains n’y arrive pas, elle, a su me toucher avec de simples mots parfaitement bien dosés pour ne pas tomber dans l’excès.
Même si elles se sont espacées les scènes d’actions et celles cauchemardesques sont toujours aussi bien décrites et paraissent encore une fois bien réelle. J’avais vraiment l’impression d’être face à un film d’horreur quand les images se formaient dans mon cerveau et j’ai plus d’une fois frissonné au cours de ma lecture.
Comme à chaque univers que je lis, j’aime que l’auteure en dévoile plus au lecteur sur les codes de celui-ci, c’est pourquoi j’ai été totalement happé par l’univers occulte présent tout au long du scénario. Quel plaisir de découvrir les rituels bohémiens et les actes qui les entoure ainsi que les objets ancestraux les caractérisant. J’ai eu l’impression de voyager dans le temps et d’être moi même initié à cet art divinatoire. D’ailleurs Il ne manquait que la boule de cristal et un jeu de tarot pour me croire chez une diseuse de bonne aventure.

Pour conclure, vous l’aurez compris j’ai vraiment apprécié ce second tome bien que l’auteure appuie plus sur l’aspect psychologique de ses personnages que sur les scènes cauchemardesques plus présentes dans le premier tome. Malgré quelques longueurs j’ai apprécié en apprendre davantage sur chacun et au vu de la fin qui me laisse frustré, il me tarde de me plonger dans l’ultime tome de cette superbe effrayante saga.

⇢ ACHETER

Broché — FnacAmazon (15,90€)

Laisser un commentaire