Maybe, tome 1.5 : Maybe Not de Colleen Hoover

mn

★★★★☆ (4/5) — « C’est une histoire sympathique mais qui n’est, pour moi, pas à la hauteur de Colleen Hoover. Un roman pour lequel j’ai de l’affection (d’où ma note plutôt élevée) à cause des personnages, mais que je n’aurais peut-être pas apprécié sans eux. »

maybe,-tome-1.5---maybe-not-734026

Il s’agit d’un spin-off de Maybe Someday !

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Maybe Not
Auteur : Colleen Hoover
Editeur : Hugo Roman
Collection : New Romance
Genre : littérature étrangère, romance, new adult
Parution originale : 22 décembre 2015
Parution française : 10 mars 2016
Nombre de pages : 160

A voir aussi
+ en savoir plus sur Colleen Hoover (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Hugo Roman
+ chronique Maybe Someday

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Quand il a l’opportunité de s’installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante…
Mais peut-être pas.

Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l’intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son coeur et lui apprendre à aimer ?

Peut-être. Mais peut-être pas.

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★☆ (4/5)

J’ai vraiment adoré ‘Maybe Someday‘ et comme je n’ai pas réussi à me détacher des personnages, j’ai lu de suite après ce spin-off dont le protagoniste est Warren, le meilleur ami de Ridge. Je savais que c’était un livre court et je connaissais les personnages concernés donc je ne m’attendais pas à un roman palpitant ni profond, mais je ressors tout de même un peu déçue de ma lecture.

Dans ‘Maybe Someday’ on découvre Warren et Bridgette qui entretiennent une relation pour le moins particulière. Impossible de s’y pencher plus que ça car ce ne sont pas les personnages principaux et qu’il y a déjà assez à faire avec leurs deux amis. Qu’à cela ne tienne, l’auteure revient avec ‘Maybe Not’ et remonte un peu dans le passé pour nous offrir la naissance de leur relation et l’évolution qui s’est déroulée derrière les portes qui nous étaient fermées dans le livre précédent.
Colleen Hoover est restée fidèle aux personnages qu’elle avait créés initialement et on se retrouve donc avec un Warren charmeur, un peu obsédé par sa nouvelle colocataire mais en même temps totalement attachant. Je l’avais bien aimé dans ‘Maybe Someday’ et ça ne change pas. Mais malheureusement cela marche aussi pour le second protagoniste qu’est Bridgette. Je ne l’avais pas appréciée à la base et je n’en suis toujours pas fan… Le fait est que l’auteure a choisi de faire un livre court qui ne permet pas d’entrer dans les détails de la vie de ces deux personnages et qu’on a cette fois le point de vue de Warren uniquement, et pas de Bridgette. (Contrairement à ‘Maybe Someday’ où on peut savoir ce que pensent Ridge et Sydney tour à tour.) Du coup c’est très difficile d’apprécier cette femme qui nous apparait comme étant vraiment désagréable. On constate sa sensibilité au fil des pages mais ça n’a pas été suffisant pour que je l’apprécie sincèrement.

« Tu embrasses comme si tu essayais de ressusciter un chat mort », dit-elle, dégoûtée.
« Tu embrasses comme si tu étais un chat mort. »

« La seule différence entre tomber amoureux et être amoureux c’est que ton coeur sait déjà ce que tu ressens, mais ton esprit est trop têtu pour l’admettre. »

(Notez que j’ai lu la version originale et que ma traduction ne sera sûrement pas identique à celle présente dans la version française.) Je trouve que ces deux extraits représentent assez bien le style du livre mais également du couple que forment Warren et Bridge. C’est un peu cassant et en même temps on sent qu’il y a de l’amour. C’est juste vraiment dommage que cet amour ne soit pas plus exploité par la suite. J’ai comme un goût d’inachevé et ça m’embête.

Concernant les autres personnages, j’ai bien sûr été ravie de retrouver Ridge, Sydney et Brennan ! J’aurais vraiment aimé une histoire sur Brennan, et ce n’est pas dit que l’auteure ne le fasse pas un jour. Le ‘musicien collectionneur de filles’, il y a de quoi faire… Mais en même temps j’aurais peur qu’elle fasse quelque chose comme ici avec Warren et que cela manque de profondeur. Quoi qu’il en soit, j’ai été très heureuse de retrouver ces personnages auxquels je me suis beaucoup attachée et qui étaient la raison pour laquelle j’ai voulu lire ce livre à la base.

Passons aux points positifs versus les points négatifs. Du côté du positif, outre les personnages que j’ai mentionnés juste avant, il y a le fait de comprendre certains éléments liés à Warren et Bridgette qu’on ne comprenait pas forcément dans ‘Maybe Someday’ ou sur lesquels on ne s’était pas attardés. Par exemple, il y a une explication derrière l’addiction de Warren aux films pornographiques. Non, ce n’est pas un jeune homme en manque ou un obsédé, il a une ‘excuse’ ! Et du côté du négatif, je dois mentionner l’absence d’émotion qui me fait toujours chavirer dans mes lectures de Colleen Hoover, l’absence du point de vue de Bridgette qui aurait pu me permettre de l’apprécier davantage, et la fin un peu abrupte à mon sens. J’ai une impression de livre ‘bâclé’ et c’est ce qui me dérange réellement.

J’ai vu des notes élevées mais des avis assez négatifs au sujet de ‘Maybe Not’ et comme la plupart des fans de l’auteure ça me déchire le coeur de devoir dire que je ne recommande pas particulièrement ce livre. J’ai un sentiment vraiment très partagé à propos de ce roman. Je l’ai apprécié car j’étais attachée au personnage de Warren, mais je n’y ai pas retrouvé les qualités que j’apprécie habituellement avec Colleen Hoover. Il n’y avait ni profondeur ni puissance émotionnelle et le lecteur plonge dans de l’érotisme banal qu’on peut lire dans la majorité des livres qui sortent depuis que le phénomène ‘new romance’ a pris de l’ampleur grâce à ‘Fifty Shades’. Je n’ai rien contre ce genre de lecture et il m’arrive même d’en lire quand je veux quelque chose de simple et sans prise de tête, mais c’est un peu décevant venant d’une auteure comme Colleen Hoover qui ne m’a habituée qu’à des perles livresques. Mais en même temps c’était une histoire assez amusante, un brin courte peut-être, et qui peut plaire à certains même si elle en décevra sûrement d’autres.

Alors je met 4 sur 5 car en comparaison avec des livres de cette taille et de ce style, ‘Maybe Not’ tient parfaitement la route, mais je ne peux ni mettre la note maximale ni le recommander avec force comme ça a été le cas avec les autres ouvrages de l’auteure, car je ne pense pas qu’il vaille réellement le détour. Si vous êtes fans de ce type de lecture ou de Colleen Hoover et de ‘Maybe Someday’, alors oui, éventuellement, vous pourrez apprécier la ballade (ou être très déçu, au choix…) mais dans le cas contraire, peut-être pas.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (9,50€)

9 commentaires

  1. Coucou
    Je t’avoue que je n’ai pas du tout eu le même ressenti sur ce roman ^^ Mais il était vraiment trop court par contre. J’aurais voulu plus pour pouvoir m’attacher un peu plus aux personnages et surtout à ce couple détonnant. Après c’est vrai que Bridgette est quand même pas hyper gentille… Mais tous les deux avec Warren, je les ai trouvés adorable, je pense que c’est pour ça que j’avais bien aimé cette lecture (mais rien à voir avec le méga coup de ♥ que j’avais eu pour Maybe Someday)

    Reply
  2. Alors contrairement à toi, j’ai beaucoup aimé ce livre et pendant la première partie, je me suis demandée s’il n’aurait pas mieux fallu que je le lise avant Maybe Someday afin de comprendre la signification derrière leurs petites phrases mais au final vu que la deuxième partie du livre se passe en même temps que Maybe Someday, ce n’est pas une bonne idée XD.

    Si je l’ai autant apprécié, c’est sûrement parce que j’avais adoré l’aperçu que j’avais eu de Warren dans le précédent livre. C’est un personnage très attachant et j’ai adoré son côté très contradictoire au début (Je veux qu’elle reste mais je veux qu’elle parte), il me ressemble pas mal sur ce point là XD. L’humour est très présent dans ce livre aussi et je n’ai pas pu m’empêcher de rire aux farces de Warren et aux contre-attaques de Bridgette.
    Bridgette est un personnage que j’avais trouvé sympathique mais qui ne m’avait pas fait une grande impression dans Maybe Someday (je ne la détestais pas mais je ne l’apprécierais pas spécialement non plus). Néanmoins dans Maybe Not, on en apprend beaucoup plus sur elle et bien que son arrivée dans la collocation soit un peu tirée par les cheveux de mon point de vue, j’ai apprécié son histoire et son évolution et le fait de ne pas avoir son point de vue ne m’a pas perturbée plus que ça (à la base j’ai l’habitude d’avoir qu’un seul point de vue quand je lis un livre). En 160 pages, l’auteur a réussi à me faire adhérer à ce couple bien particulier et je ne ressors pas déçu de ma lecture.

    Il est vrai que la fin est un peu brutale mais à partir du moment où chacun s’est déclaré à l’autre, je ne voyais pas l’utilité de continuer l’histoire à part pour le plaisir donc ça ne m’a pas chagriné plus que ça. Leur histoire n’est pas aussi profonde que ce que Colleen Hoover a l’habitude de nous servir, c’est vrai (il n’y a personne pour se mettre en travers de leur chemin à part eux-même, pas de lourds secrets qui peuvent tout faire basculer, etc.) mais je ne m’attendais pas à une histoire complexe à la base donc je n’ai pas été déçue de ce côté non plus et j’ai pu apprécier ce livre comme il est : un joli complément.

    Reply
    • Je n’ai pas compris, tu as lu ce livre avant ou après avoir lu ‘Maybe Someday’ ? lol
      Et sinon, bah comme pour ‘Maybe Someday’, on ne partage pas le même avis /PAN/

      Reply
  3. Je l’ai lu après Maybe Someday et c’est en le lisant que je me suis faite cette réflexion ^^
    ça c’est parce que tu étais trop accro à Ridge ! Du coup, tu n’as pas laissé une seule chance à Warren ! *pauvre petit*

    Reply

Laisser un commentaire