Pars avec lui d’Agnès Ledig

Pars_avec_lui_une

★★★★★ (5/5) — COUP DE ♥ — « Un livre d’Agnès Ledig encore adoré par Erika, et un réel coup de coeur pour Nadège. ‘Pars avec lui’ est un roman touchant et convaincant dans lequel on retrouve des personnages particulièrement attachants et une histoire pleine d’émotion. »

Pars_avec_lui_cover

« Avec un art direct et familier de conteuse, Agnès Ledig accouche ses personnages d’un espoir, d’un bonheur encore possibles. » — Fabienne Pascaud (Télérama)

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Pars avec lui
Auteur : Agnès Ledig
Editeur : Albin Michel
Genre : littérature française, roman, romance
Parution : 1er octobre 2014
Nombre de pages : 368

A voir aussi
+ en savoir plus sur Agnès Ledig
+ découvrir d’autres livres de chez Albin Michel

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

On retrouve dans Pars avec lui l’univers tendre et attachant d’Agnès Ledig, avec ses personnages un peu fragiles, qui souvent nous ressemblent. L’auteur de Juste avant le bonheur sait tendre la main aux accidentés de la vie, à ceux qui sont meurtris, à bout de souffle. Mais aussi nous enseigner qu’envers et contre tout, l’amour doit triompher, et qu’être heureux, c’est regarder où l’on va, non d’où l’on vient.

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (4,5/5)

Puisque j’avais adoré ‘Marie d’en haut‘ et que j’ai eu un réel coup de coeur pour ‘Juste avant le bonheur‘ de cette même auteure, je tenais absolument à lire cet autre livre écrit par ses soins. Je partais totalement confiante puisque convaincue par son style et sa plume. Et c’est en effet un nouvel ouvrage que j’ai lu d’une traite et que j’ai trouvé excellent !

La quatrième de couverture en disant trop peu, je vais d’abord partager le résumé de l’éditeur qui vous en apprendra plus sur l’histoire : « Il y a Roméo, pompier professionnel qui chute très gravement en sauvant la vie d’un enfant. Il y a Juliette, l’infirmière du service de réa où il va tenter de recoller les mille morceaux de son corps et de son cœur. Ils souffrent tous les deux. Roméo de ne plus pouvoir s’occuper de Vanessa, sa petite sœur adolescente, rebelle et fragile. Juliette, d’éprouver des difficultés à concevoir un enfant, dont le désir est plus fort que tout, malgré un compagnon humiliant et violent. Il y a aussi Guillaume, un collègue infirmier en quête d’équilibre. Et puis Malou, la grand-mère de Juliette, qui, à quatre-vingt-quatre ans, ne croit plus au hasard depuis bien longtemps. Cette rencontre accidentelle pourrait bien bouleverser le destin de tous ces personnages dont les chemins se croisent et s’éloignent sans jamais se perdre. Puisque c’est d’amour dont il s’agit. Une histoire de vie où des personnages d’une extrême vérité cherchent à se délivrer d’un passé douloureux, trouvent dans le présent et les liens humains les remèdes aux peines de l’existence, et nous enseignent qu’être heureux, c’est regarder où l’on va, et non d’où l’on vient. »

Passons à présent aux personnages. Il y a bien sûr Roméo, cet homme courageux, fort mais aussi touchant et avec ses défauts qui le rendent tellement humain. Puis Juliette, infirmière positive qui rêve d’avoir un enfant et ne demande qu’à être heureuse alors qu’elle est victime de violence conjugale. Justement, il y a Laurent, cet homme cruel qui détruit Juliette psychologiquement et même physiquement. Et puis Vanessa, cette adolescente qui elle a été détruite par des parents absents et une enfance difficile. Elle tente de se reconstruire avec son frère mais c’est difficile quand on est adolescente. On retrouve aussi Guillaume, un infirmier doué en cuisine qui veille à sa façon sur Juliette puis Malou, la deuxième protectrice qui ne peut qu’offrir son amour à sa petite-fille. Il y a également Jean, l’arrière-grand-père de Roméo et Vanessa, et le seul membre de la famille qui ait réellement l’esprit de famille. Enfin, il y a Babette et Alexandre, les amis d’enfance de Juliette qui ont assisté, impuissants, à l’isolement de cet être cher.
Il y a une dizaine de personnages et ils ont tous un petit quelque chose qui les rend soit terriblement attachants soit extrêmement détestables. Je ne me suis pas autant éprise de Roméo que je ne l’étais de Jérôme ou Olivier (personnages présents dans les deux autres romans d’Agnès Ledig), mais je l’ai quand même bien aimé, et puis il y a Guillaume qui lui m’a totalement séduite. Autre détail peut-être insignifiant, j’ai beaucoup aimé le choix des prénoms des deux protagonistes. Ce couple célèbre qui a une fin tragique reste un représentant de l’amour passionnel et je trouve original d’avoir offert une toute autre histoire à deux personnages du même nom.

Concernant le récit, on retrouve encore des chapitres courts et des phrases brèves qui offrent une lecture aisée et agréable. Il y a aussi un autre point similaire à ses précédents romans : la narration unique. Le livre est rédigé d’un point de vue narratif interne puisque l’histoire est racontée successivement par Roméo puis par Juliette. Et parfois Vanessa vient briser cet équilibre en nous narrant l’histoire à sa façon, à travers les mots qu’elle écrit dans ce qui semble être son journal intime. On retrouve aussi par moment un point de vue externe. Le mélange aurait pu être confus mais il a été bien réalisé ici et cela apporte donc une touche d’originalité qui est la bienvenue.

Puisque je parle de l’écriture, voici deux extraits du livre que j’ai adoré :

« Je serais prête à faire le tour du monde en montgolfière pour devenir mère. A partir dans la stratosphère, à nager à travers les mers, voire à vivre un an avec ma belle-mère. »

« Quand on s’attache, forcément on se détache, et c’est souvent douloureux. »

En plus de m’avoir plu, je pense que les deux extraits sont assez représentatifs de ce dont l’auteure est capable. Elle peut tout aussi bien faire de la poésie, utiliser des mots crus, nous jeter au visage une métaphore bien trouvée ou simplement remanier les mots pour les utiliser d’une manière unique qui personnellement me parle et me fait vibrer.

La force d’Agnès Ledig repose dans sa capacité à nous faire ressentir des émotions fortes grâce à sa propre sensibilité et sa plume adroite. Ici nous abordons des sujets encore variés et intéressants qui font écho à ses précédents romans sans pour autant être similaires. La mort est bien entendue de la partie, les enfants aussi — qui ont sans aucun doute une place immesurable dans le coeur de cette auteure — mais surtout, l’adolescence qui est une phase extrêmement délicate dans la vie de chacun et qui a été abordée d’une main de maître (je ne suis qu’à une dizaine d’année de l’adolescence et je me souviens bien de celle que j’étais, je me suis parfaitement retrouvée en Vanessa) et enfin, un sujet vraiment sensible, la violence conjugale. J’ai été beaucoup touchée par ce point et j’ai repensé à cette vidéo que j’ai récemment vue sur la violence psychologique dans un couple. Là encore, il m’a semblé qu’Agnès Ledig avait su trouver les mots justes pour nous offrir un récit tristement intense.

Je n’ai pas de réel point négatif à mentionner. J’ai le sentiment que cette auteure a ce je-ne-sais-quoi qui lui permet de me faire toujours aimer ses romans et j’espère que ce sera aussi le cas avec son prochain livre, ‘On regrettera plus tard’, dont je vais faire l’acquisition lors du salon du livre à Paris. Cependant, même si j’ai adoré ‘Pars avec lui’, je dois dire que je l’ai moins aimé que les deux autres. Si je faisais un classement, ce serait celui-ci : ‘Juste avant le bonheur’, ‘Marie d’en haut’ et ‘Pars avec lui’. Je pense savoir ce qui m’a manqué dans cet ouvrage pour qu’il prenne la seconde place (la première c’était impossible, j’aime beaucoup trop ‘Juste avant le bonheur’) mais comme c’est lié à la fin du livre, je ne vais pas en parler ouvertement. Cela ne m’empêche cependant pas de mettre la note maximale à ce roman car je le trouve sincèrement extraordinaire.

SPOILER
(Passez votre souris en maintenant le bouton gauche enfoncé pour voir le texte apparaitre.)

Je pense que j’aurais aimé que l’auteure nous parle un peu plus de la romance naissante entre Roméo et Juliette. Je me doutais qu’ils allaient finir ensemble (pour le coup j’aurais été réellement surprise que cela n’arrive pas, même si j’avais envisagé la mort comme option à cause de ces prénoms maudits…) mais avec le mal que Roméo se donne à retrouver Juliette, j’avoue avoir regretté de ne pas passer plus de pages à lire la naissance de leur amour et l’évolution de leur relation.

En conclusion, c’est encore un magnifique ouvrage signée Agnès Ledig et comme tous ses autres livres, je le recommande vivement. Comme je l’ai déjà dit, l’auteure nous offre chaque fois une belle leçon de vie et une flamme d’espoir qui nous permet de continuer à rêver et à croire en ce monde. Chaque livre écrit de sa plume est une lecture riche en émotion qui ne laisse personne indifférent. Un livre à lire et une auteure à ne surtout pas manquer.

8
NADEGE
★★★★★ (5/5)
COUP DE ♥

J’ai découvert Agnès Ledig avec le recueil de nouvelles ’13 à table ! (2016)’, qui m’avait déjà donné une bonne impression de cette auteure ! Une opinion positive renforcée par les critiques d’Erika sur les romans ‘Juste avant le bonheur’ et ‘Marie d’en-haut’. Je n’ai donc pas hésité très longtemps quand j’ai trouvé ‘Pars avec lui’ en librairie !

Ayant eu envie d’un peu de douceur après ma précédente lecture, je me suis donc lancée dans la lecture de ce roman. Cette lecture m’a fait un bien fou ! Je me suis sentie si sereine une fois la dernière page tournée ! C’est la première fois que cela m’arrive avec un roman. Celui-ci nous offre une histoire touchante, et surtout une bouffée d’espoir. J’ai vraiment passé un excellent moment en compagnie d’Agnès Ledig et de ses personnages Juliette, Roméo, Malou, Vanessa et Guillaume.

‘Pars avec lui’ nous présente Juliette, jeune infirmière, travaillant aux soins intensifs. Autant dire un service qui n’est pas des plus faciles. Son quotidien personnel ne l’est pas non plus : un compagnon, Laurent qui sous des airs de gendre idéal, se révèle être un homme de la pire espèce, un pervers narcissique qui m’a profondément dégoûtée. Juliette cependant vit ou plutôt survit à ses côtés, nourrissant le grand espoir de devenir maman. Roméo arrive dans la vie de Juliette par un hasard bien triste : il a chuté du 8e étage d’un bâtiment en feu, en voulant sauver un petit garçon. Lorsqu’il arrive dans le service de Juliette, son état est stable mais reste préoccupant. Son mental ne suit cependant pas et l’infirmière devra faire preuve de beaucoup de courage pour maintenir cet homme au dessus de l’eau.

J’ai été vraiment touchée par Roméo. L’image d’homme fort, plein de courage illustrée par sa profession de pompier tombe littéralement lorsqu’il se retrouve sur ce lit d’hôpital. Il doit alors faire face à une facette à laquelle il n’est pas habitué : sa fragilité. Et j’ai été vraiment très sensible à ça ! Pour moi, il n’y a rien de plus beau qu’un homme qui sait faire parler sa sensibilité. Grâce à Juliette, il apprendra à la dompter, à la laisser parler pour pouvoir ensuite aller de l’avant. J’ai été vraiment très admirative du courage qu’il parvient à trouver pour se relever, tout comme de sa ‘fidélité’ envers Juliette, se sentant redevable envers elle jusqu’à la mort. C’est un romantique dans l’âme et je me suis beaucoup retrouvée en lui sur ce point.

Quant à Juliette… J’ai ressenti énormément de peine pour ce personnage. Il faut dire qu’Agnès Ledig ne la ménage pas ! Face à un homme qui la rabaisse au quotidien, soulignant ses moindres imperfections, erreurs, retards… J’ai été vraiment révoltée par ce comportement envers elle. Car elle-même finit par croire tout ce que lui dit Laurent (à ce sujet, ce qui m’a le plus marquée, c’est qu’elle finisse par croire qu’effectivement, c’est à cause d’elle qu’ils ne peuvent pas avoir d’enfant. Et qu’elle est en faute de le vouloir à tout prix !)
Mais en découvrant son point de vue, j’ai également pu me mettre à sa place, et je comprends mieux les raisons qui poussent les femmes dans la même situation à rester avec une telle personne. Noyées sous des ondes négatives, elles ne trouvent plus en elles les qualités qui leur permettraient de sortir de ce cercle vicieux.
Agnès Ledig prévoit une épreuve vraiment très difficile pour que Juliette puisse se détacher des griffes de Laurent, et j’ai été vraiment très attristée mais également très heureuse pour elle.

Avec ‘Pars avec lui’, je me suis également beaucoup attachée aux personnages secondaires, ce qui doit être une première pour moi. Vanessa, Guillaume et Malou apportent tellement de choses à l’histoire, qu’ils sont vraiment indispensables à celle-ci et je me demande vraiment si on peut véritablement les considérer comme ‘secondaires’. Vanessa est une jeune adolescente en pleine crise, mais surtout perdue dans la vie. Elle a pour seule famille son frère Roméo. Elle manque cruellement de figure féminine pour la guider dans la vie. Cependant pour son âge, elle est également très mature et à de nombreuses reprises, elle m’a fait sourire par ses réflexions qui sont d’une éclatante vérité ! Son personnage connaît une véritable évolution et j’étais ravie d’y assister !

Ensuite vient Malou ! C’est une de mes personnages préférés, indéniablement ! C’est la grand-mère de Juliette, mais elle a l’esprit d’une jeune femme ! Elle est pleine de sagesse, et j’ai appris énormément de choses grâce à elle, au travers du roman. Malgré ses blessures passées (qu’elle partage avec sa petite-fille), elle aime la vie et a toujours une parole de réconfort et d’espoir. Je me suis vraiment beaucoup attachée à elle et la lettre qu’elle adresse à Juliette à la fin du roman m’a vraiment touchée. J’aimerais reprendre deux citations d’elle, qui donnent vraiment à réfléchir et que j’ai beaucoup appréciés : « Nous sommes la somme de nos choix, mais ces choix, nous ne les faisons pas par hasard. » (p.215) ; « J’ai une certitude, on apprend la vie toute sa vie. Je crois que même en mourant on apprend encore la vie. » (p. 342)

Pour parler de la plume de l’auteure, je l’ai trouvée dans un premier temps assez directe, ‘brut’. Elle écrit directement les choses et ne tourne pas autour du pot. J’ai également eu l’impression que ses mots venaient directement d’elle, n’étaient pas filtrés par une tournure plus littéraire. Mais une fois familiarisée, j’ai trouvé son style très poétique et je ne compte plus les passages que j’ai recopiés parce qu’ils me plaisaient ou me parlaient. En voici un petit échantillon, pour le plaisir de les partager avec vous :

« Savoir qu’il y a quelqu’un, quelque part qui pense à vous, qui vous réserve un petit coin dans son coeur, au chaud, à l’abri de tout, c’est comme une couverture toute douce qui vous enveloppe et vous protège du froid. » (je ne retrouve plus le numéro de la page malheureusement)

Le but n’est pas de servir, mais d’être, non ? » – Roméo (p.320)

Nous sommes la somme de tous nos choix, mais aussi de nos non-choix. Il faut assumer, et les regrets ne changent pas le passé. Par contre, ils ternissent le présent. » – Juliette (p.348)

Ensuite, j’ai également beaucoup aimé le choix du titre. Car finalement, ils parlent à presque tous les personnages et est vraiment représentatif du chemin que chacun d’eux a parcouru.

‘Pars avec lui’ est un roman qui m’a touchée en plein coeur, me faisant passer par tout un lot d’émotions : la tristesse, la joie, la révolte… Ce voyage aux côtés de Roméo, Juliette (décidément, ça ne s’invente pas !), Vanessa et Malou me laisse une impression de sérénité, et de douceur. Agnès Ledig nous propose des personnages blessés par la vie, mais qui nous ressemblent tellement. Je suis certaine que la personnalité de chacun pourra parler à chaque lecteur. Et même si mon intérêt s’est, cette fois, plus porté sur les personnages, l’histoire vaut également la peine d’être lue ! Je vous recommande donc chaudement cette lecture, en espérant que celle-ci vous fasse passer un moment aussi agréable que celui que j’ai vécu grâce à Agnès Ledig.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (20€)
Ebook — Fnac, Amazon (13,99€)
Poche — Fnac, Amazon (6,80€ – précommande)

6 commentaires

    • Je suis comme toi, vraiment impatiente de lire son dernier roman. J’ai hésité à l’acheter à sa sortie pour l’entamer immédiatement mais si je fais ça je vais devoir le transporter ensuite jusqu’à Paris pour me le faire dédicacer au salon du livre et en plus je n’aurais plus rien à lire de cette auteure. Du coup je patiente xD

      Reply
    • Je pense exactement comme toi ! 🙂 J’ai lu une critique sur son nouveau roman qui m’a encore plus donné envie de le lire ! Celui-ci est plein de promesses ! J’ai hâte de me plonger dedans également !

      Reply
    • C’est le genre de livre qui fait du bien ^^ Justement tu dis « sans donner des leçons de moral pour autant » et ça me fait penser qu’il y a une partie qui aborde vaguement une relation entre une personne adulte et une personne mineure, et je me suis fait la réflexion que ce n’était pas choquant et que c’était tourné joliment.

      Reply

Laisser un commentaire