Avant d’aller dormir de S.J. Watson

dodo

★★★★★ (4,5/5) — « C’était une lecture intense car elle est vécue dans la tête de Christine et la plume de l’auteur est saisissante. Il a donné un rythme intense au récit qui rend le tout particulièrement prenant. Entre souvenirs, divagations, rêves et fantasmes, je me suis perdue dans l’esprit de l’héroïne. »

avant-daller-dormir1

« Avec une construction qui tient du tour de force, ce livre est un cocktail totalement addictif. » — Le Point

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Before I Go To Sleep
Titre : Avant d’aller dormir
Auteur : S.J. Watson
Editeur : Sonatine et Pocket
Genre : littérature étrangère, thriller psychologique
Parution originale : avril 2011
Parution française : mai 2011
Nombre de pages : 400
Distinction : Prix SNCF du Polar 2012

A voir aussi
+ en savoir plus sur S.J. Watson (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Sonatine et Pocket

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

À la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est aujourd’hui affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (4,5/5)

Il s’agissait de ma première lecture commune, effectuée avec Law Moody qui elle est une habituée de ce genre littéraire et aura peut-être un avis plus élaboré que le mien. Je vous invite donc à consulter son blog. De mon côté, c’est le second thriller psychologique que je lis, mon premier ayant été ‘Sujet 275‘ de Nikki Owen, et j’ai beaucoup aimé !

Dès les premières lignes l’auteur plante le décor et plonge le lecteur dans l’esprit de Christine qui se réveille et n’a aucun souvenir. Un homme est allongé à côté d’elle, Ben, et elle ne se souvient pas qu’il s’agit de son mari. Elle ignore que de nombreuses années se sont écoulées et qu’elle n’est plus la jeune femme qu’elle était. Et chaque matin l’histoire se répète, elle oublie tout. J’ai donc vécu à travers elle et ses pensées, cette difficile vie aux souvenirs éphémères.

L’histoire est bien ficelée et tient la route. Aussi, ‘Avant d’aller dormir’ nous offre une variété de personnages intéressants et j’ai pour ma part une préférence pour Ben. C’est celui qui m’aura fait m’interroger le plus longtemps. J’ai pensé qu’il était bon, puis finalement non, et un événement intervient et me laisse imaginer qu’il l’est… Et ainsi de suite, jusqu’à la toute fin ! J’ai vraiment adoré ce personnage, sa relation avec Christine, sa psychologie (plus encore que celle de l’héroïne, je crois) et les mystères planant autour d’eux.
Le gros point fort du livre réside donc pour moi dans la psychologie des personnages et dans l’incapacité du lecteur à savoir qui est bon et qui ne l’est pas. S.J. Watson a réussi à me faire tourner en bourrique et sa chute finale est grandiose. Je ne m’y attendais absolument pas !

C’était une lecture intense car elle est vécue dans la tête de Christine et la plume de l’auteur est saisissante. Il a donné un rythme intense au récit qui rend le tout particulièrement prenant. Entre souvenirs, divagations, rêves et fantasmes, je me suis perdue dans l’esprit de l’héroïne. Parfois je me suis tellement égarée que je finissais par ne plus savoir si ce qu’elle disait était vrai, si elle devenait paranoïaque ou encore si elle était prise de folie. J’étais dans la confusion la plus totale.

J’avais lu quelque part que c’était un peu répétitif à chaque chapitre alors j’avais quelques craintes. Mais après lecture, je ne partage pas cet avis. Au contraire l’auteur a su nous présenter une Christine dans le doute et perdue à chaque début de chapitre, sans pour autant se sentir obligé de nous faire revivre quinze fois le même scénario, ce qui aurait été un peu lourd.

En résumé, j’ai adoré ce livre, mais j’ai quand même eu un problème majeur, la fin ouverte qui n’est pas une vraie fin pour moi. Il me manque un bout de l’histoire, je n’ai pas de conclusion et c’est un réel problème. J’ai donc l’impression d’avoir lu un livre dont la dernière page a été arrachée… J’ai le sentiment global de ce qu’il va advenir de nos personnages mais l’auteur nous laisse libre d’imaginer un élément très important et je n’en suis pas fan.

Mais outre ce détail, et même si j’ai eu un peu de mal à totalement me mettre dans l’ambiance à cause du rythme que je m’imposais vis à vis de la lecture commune (j’aurais préféré le lire d’un coup, je crois que je ne suis pas habituée), ‘Avant d’aller dormir’ est un excellent thriller psychologique que je recommande vivement ! Je suis heureuse que mon amie Elise me l’ait conseillé et que mon amie Marion me l’ait offert. Sinon je serais passée à côté de quelque chose… Il ne me reste plus qu’à voir le film maintenant.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (21€)
Poche — Fnac, Amazon (7,70€)

6 commentaires

  1. J’avais bien aimé, même si j’avais trouvé un peu dommage les redondances (bien qu’obligatoires). Ce que j’avais trouvé particulièrement intéressant c’est qu’on était jamais complètement sûre si elle confabulait ou si elle se souvenait vraiment.

    Reply
    • Et moi au contraire je n’ai trouvé aucune redondance alors que je m’y attendais suite à une chronique que j’avais lue oo Par contre je te rejoins pour le reste ^^

      Reply
  2. J’ai dévoré ce thriller que j’ai trouvé très prenant, même si je me doutais un peu de la fin. L’histoire est assez originale et les répétitions ne m’ont pas gênée, puisqu’on avance un peu plus à chaque fois, ce qui fait croître le suspens. Un très bon roman.

    Reply

Laisser un commentaire