Legend, tome 3 : Champion de Marie Lu

★★★★★ (5/5) — « Les personnages ont pris en maturité autant que la plume de l’auteure a pris en qualité. […] Je suis d’ailleurs impatient et curieux de me procurer son dernier roman. »

championcouv

« Je hurle pour tout ce qui ne s’est pas passé comme prévu. Je hurle pour tout ce qui s’est brisé dans nos vies. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Legend, tome 3 : Champion
Auteur : Marie Lu
Editeur : Castlemore
Genre : science fiction, jeunesse
Parution : 18 juin 2014
Nombre de pages : 448

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

June et Day ont tout sacrifié pour la République.

Leur pays est à l’aube d’une renaissance… jusqu’au jour où un nouveau virus, plus dangereux que tous les précédents, déclenche une vague de panique à la frontière ennemie. La guerre menace d’éclater.

June est la seule à détenir la clé pour défendre sa patrie. Mais sauver la vie de milliers de personnes suppose un sacrifice terrible, pour elle comme pour celui qu’elle aime.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (5/5)

Avant de commencer à lire cet avis et pour ne pas vous spoiler, je vous invite à consulter mes chroniques des précédents tomes.

C’est avec une certaine impatience que je me suis plongé dans cet ultime tome qui ne présageait rien de bon au vue de la fin chaotique du second volume et je dois dire que je sors apaisé de cette lecture. L’auteure conclut avec brio cette saga qui débutait sur les chapeaux de roue.

L’histoire se déroule quelques mois après que nous ayons quitté nos deux héros avec le cœur brisé et détruits par les sacrifices réalisés au nom de la République.
Nous retrouvons June auprès du nouveau chef de gouvernement, Aidan, en pleine formation pour devenir son bras droit et Day occupé à prendre soin de son petit frère blessé par la République et tentant de déjouer son destin à l’aide d’un remède.
Une seconde chance leur est offerte et tout aurait dû enfin s’arranger pour nos deux compères mais l’auteure, comme à son habitude, ne leur laisse aucun moment de répit et nous plonge dès le deuxième chapitre au cœur du tourment et de l’action à l’aide d’une guerre déclarée par les colonies contre la République.

À partir de ce moment nos personnages favoris vont se révéler grandis et continueront à évoluer au fil des pages. June, pas vraiment à sa place hors du terrain, devra suivre les ordres de son mentor tout en suivant ses propres convictions et en écoutant les conseils avisés de Day qui sera tourmenté aussi bien psychologiquement que physiquement tout au long du roman.
Il devra faire face à de véritables dilemmes pour sauver les personnes qu’il aime, réaliser de véritables sacrifices mais surtout surmonter de terribles migraines lui faisant peu à peu perdre la mémoire et le reprochant de plus en plus du gouffre.
Leur amour, aussi fort soit-il, les détruit petit à petit, le dicton ‘de l’amour à la haine il n’y a qu’un pas’ se démontre parfaitement bien dans cette situation. Ils s’aiment autant qu’ils se détestent ou plutôt qu’ils détestent la République, seule responsable de leurs rancœurs communes. Cet amour impossible trahira les véritables sentiments de chacun et poussera chacun de nos héros dans leurs retranchements les plus intimes.

L’action reste toujours aussi présente mais son rythme s’accélère en fin de récit où nous plongeons dans une véritable guerre où j’ai totalement été happé du fait qu’on pourrait facilement s’attendre à subir la même chose pour notre monde dans les années à venir.
J’ai eu l’impression que l’auteure nous mettait en garde et nous prévenait que que la paix ne tenait qu’à un fil, qu’à un traité voire, qu’à une décision de nos gouverneurs.
De plus le conflit politique entourant cette guerre est remarquablement bien ficelé et apporte son lot de surprises.
Il m’a surtout permis d’en apprendre plus sur Aiden, nouveau Président, prisonnier des traces de son père, ancien Président, où il devra faire sa place et prendre de très grandes décisions pour son âge. Avec l’aide de June ils devront faire face aux lourdes conséquences de ces décisions ce qui m’a souvent poussé à me demander si, par moment, la dictature n’était pas une si mauvaise idée face aux projets des colonies.
L’auteure a réussi à me démontrer que chaque régime politique apportait ses solutions mais aussi ses contraintes et que malheureusement l’utopie n’existait pas et n’existerait jamais.

Les dernières pages sont aussi intenses et réchauffantes qu’un lever de soleil. Elles apportent une si grande lueur d’espoir. L’auteure tue à sa manières nos deux amants… Je ne peux en dire plus mais j’ai adoré cette fin, cette seconde chance qu’il leur est offerte.
Malheureusement j’ai l’impression que l’auteure n’est pas allée jusqu’au bout de ses choix et a écrit un épilogue qui laisse une fin beaucoup moins ouverte et toute tracée pour le lecteur. Personnellement j’aurais préféré ne pas le lire car j’avais trouvé la fin initiale tellement belle et touchante.

Pour finir, même si cette saga n’est pas totalement un coup de cœur je pense que je me replongerai dans cet univers de temps en temps rien que pour retrouver ces personnages si charismatiques et sûrs de leurs convictions mais surtout pour leur évolution permanente au fil des romans.
D’ailleurs leur évolution, leurs choix et leurs conséquences restent véritablement le point fort de cette saga et c’est ce que j’ai le plus apprécié. Les personnages ont pris en maturité tandis que la plume de l’auteure a pris en qualité. De part son style d’écriture addictif et efficace Marie Lu peut me compter dans ses lecteurs fidèles. Je suis d’ailleurs impatient et curieux de me procurer son dernier roman, ‘L’élite’, pour pouvoir plonger dans un nouvel univers créé de sa plume.

La seule chose que je reprocherais à l’auteure est la longueur de ses romans. Ils sont beaucoup trop courts par rapport à toutes les informations qu’elle fait passer tout au long de l’histoire. Par moment, enfin surtout dans le premier tome, tout s’enchaîne beaucoup trop vite et il m’est arrivé de ne pas avoir le temps d’apprécier la scène comme je l’aurais voulu. Moi qui n’aime pas trop les longueurs dans les romans j’aurais aimé en avoir quelques-unes cette fois-ci.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (19,90€)

2 commentaires

  1. Je n’ai pas lu ta chronique car c’est le troisième tome et que j’ai le premier dans ma pal, mais je lis le petit extrait en haut et je vois que tu as envie de lire Young Elites, je l’ai terminé hier et je te le conseille ! Les personnages sont assez sombres et ça change, c’est très intéressant ! 🙂

    Reply
    • J’ai chroniqué le premier tome aussi si tu veux un aperçu mais je pense apprécier encore plus ce nouvel écrit car le style de l’auteure n’a cessé d’évolué au file de la saga Legend.

      Reply

Répondre à Steven Annuler la réponse.