Errances d’un esprit malfaisant de Frédéric Rochigneux

banis

★★★★★ (4,5/5) — « Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est un livre à ne surtout pas manquer, mais je pense quand même qu’il vaut le détour. J’ai passé une très agréable lecture, très réaliste et parfois même amusante en dépit de sa noirceur. »

914gIu84sLL._SL1500_

Amateurs d’humour noir, ce livre est fait pour vous !

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Errances d’un esprit malfaisant
Auteur : Frédéric Rochigneux
Editeur : IS Edition
Genre : littérature française, thriller
Parution : 03 août 2013
Nombre de pages : 184

A voir aussi
+ en savoir plus sur Frédéric Rochigneux
+ découvrir d’autres livres de chez IS Edition

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

« Hugo. Trente ans. Célibataire. Professeur de mathématiques. »

Voilà une présentation officielle de ma vie. Certes succincte, claire et honnête, mais… incomplète. Un résumé en une ligne de mon existence aurait mérité une petite description supplémentaire :

« Hugo. Trente ans. Célibataire. Professeur de mathématiques. Tueur. »

Comme vous pouvez le constater, je ne suis effectivement pas un homme comme les autres. Je me diffère par ma grande passion : le meurtre.

Pour moi, tuer n’est pas forcément un besoin ou une drogue dure, mais plutôt un plaisir passionnel que j’exécute froidement.

À part moi-même, je n’apprécie personne, que ce soit au sein de ma famille, de mes élèves, de mes collègues de travail ou enfin de mes partenaires sexuels, hommes ou femmes, que je méprise et aime maltraiter.

Un soir, j’ai décidé de m’installer devant mon ordinateur pour me raconter. Sous mes doigts d’assassin, je vais porter un regard cru, cynique et sans concession sur la société dans laquelle j’évolue, tout en complétant mon récit par les crimes abominables que j’ai commis et le plus appréciés.

Que vous soyez choqués ou pas une chose est sûre, vous allez adorer détester mes ignobles confessions…

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (4,5/5)

C’est la quatrième de couverture qui m’a tout de suite donné envie de le lire et même si ce n’était pas ce à quoi je m’attendais, j’ai passé une très agréable lecture, très réaliste et parfois même amusante en dépit de sa noirceur.

Le personnage principal s’appelle Hugo, il a trente ans, est célibataire, enseigne les mathématiques et surtout, c’est un tueur. C’est une personne particulière et sa narration est donc en accord avec sa personnalité, quelque peu dérangée. Honnêtement, Hugo est exécrable et ses préjugés ainsi que sa vision du monde auront vite fait de vous le rendre détestable. Mais à côté de ça, je dois reconnaître que l’auteur a fait de lui un personnage honnête qui expose des choses dans lesquelles chacun de nous peut se retrouver. Je me suis plusieurs fois dit « C’est vrai, je pense comme lui » et je suis certaine que je ne serai pas la seule. En tant que criminel, il ne m’a pas intéressée plus que ça mais en tant qu’homme, il m’a captivée tant il est étrange. Par exemple, c’est quelqu’un qui parle avec des interrogations inversées même à sa soeur « T’ai-je manqué, frangine ? » le rendu est sympathique du fait que le « t’ai-je » soit presque considéré comme du langage soutenu de nos jours, tandis que le « frangine » appartient au langage familier.
Bref, Hugo est définitivement un personnage atypique qui a de quoi séduire. Cependant il a le défaut de ne s’attarder que sur le négatif de l’humanité alors qu’il reste encore du positif à en tirer. Je suis une personne qui cherche du bon dans les plus mauvaises choses alors je ne peux être en accord avec sa manière de penser et je pense que je ne le supporterai qu’à petite dose dans la vraie vie.

Je m’étais fait une fausse idée de ce qu’allait être ce livre, idée née de mes propres désirs. En effet, moi qui aime la psychologie humaine, je m’attendais à un livre complexe sur la psychologie d’un criminel. Mais l’auteur a vite mis les choses au clair. Ici il n’y a pas de personnage qui aurait subi des traumatismes dans son enfance qui auraient pu atteindre son esprit et en faire le criminel qu’il est aujourd’hui. Non, Hugo est un homme ‘normal’ qui n’a aucune excuse et c’est au final ce qui est intéressant. On cherche toujours le pourquoi du comment mais parfois il n’y a pas d’explication et certains sont méchants ou cruels sans raison valable.

Au niveau de l’histoire, même si le livre est classé dans la catégorie thriller, c’est plus une sorte de témoignage d’Hugo. Sa vie, ses pensées, comment il voit le monde. Je dis ‘Hugo’ mais je me demande si ce n’est pas tout simplement la solution que Frédéric Rochigneux a trouvé pour exprimer ses propres pensées sur notre univers ? Quoi qu’il en soit, le point le plus intéressant abordé est selon moi sa remise en question du bien et du mal. Qui mérite de mourir et qui doit en décider ? J’ai trouvé cette partie captivante et même si je ne peux approuver son comportement, dans la théorie il n’a pas tout à fait tort. C’est ce qui est presque dérangeant avec cette lecture, Hugo dit la vérité mais cette vérité est loin d’être plaisante. Il dénigre l’être humain et chaque lecteur aura été critiqué indirectement au moins une fois. Il faut donc savoir prendre les choses au second degré ou mieux, aimer rire de soi, car c’est de l’humanité tout entière qu’il se moque. Et qui pourrait lui en vouloir ? Il y a matière à rire lorsqu’il s’agit de notre espèce.

Je pense que certains n’apprécieront pas le personnage et son cynisme mais personnellement il m’a plu. Aussi, j’ai beaucoup aimé les références variées qu’on retrouve tout au long du livre ainsi que les éléments de l’actualité qui en font une histoire contemporaine dans laquelle il est plus aisé de se plonger. Enfin, je finis les points positifs en mentionnant la fin qui est quelque peu ironique et m’a fait sourire.

Je n’ai rien de vraiment négatif à dire au sujet de ce livre. Je n’ai pas mis la note maximale simplement car je n’ai pas accroché autant que je l’aurais souhaité et j’ai relevé quelques fautes de frappe dans le livre. En dehors de ça, il n’y a rien à reprocher à ‘Errances d’un esprit malfaisant’, l’appréciation du livre résidera dans la sensibilité de chacun à cette histoire et son narrateur.

Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est un livre à ne surtout pas manquer, mais je pense quand même qu’il vaut le détour. De plus, il se lit à une telle vitesse que même les personnes qui rechignent à ouvrir un livre pourraient se laisser séduire. Cet ouvrage est bien plus intéressant que ce à quoi je m’attendais après en avoir lu quelques pages et je pense que c’est un livre qui pourra plaire à un large public. Merci à notre partenaire IS Edition sans qui je n’aurai peut-être jamais découvert ce livre !

⇢ ACHETER

Broché — Amazon, IS Edition (17,50€)

Laisser un commentaire