Le condamné de Noël d’Anne Perry

noel$

★★★★★ (5/5) — « J’ai dévoré ce livre. Il est court, moins de 200 pages, et tellement bien, que je l’ai fini en un rien de temps. C’est le second policier que je lis et je suis vraiment heureuse d’avoir décidé de m’essayer à ce genre littéraire. En l’ouvrant, j’espérais qu’il me plaise encore plus que mon premier, je suis heureuse car cela a été le cas. »

919jv87oyaL._SL1500_

Un conte captivant sur le bien et le mal qui fait la lumière sur l’hypocrisie de la société victorienne.

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : A Christmas Hope
Titre : Le condamné de Noël
Auteur : Anne Perry
Editeur : 10/18
Genre : littérature étrangère, policier
Parution originale : 12 novembre 2013
Parution française : 04 novembre 2015
Nombre de pages : 186

A voir aussi
+ en savoir plus sur Anne Perry (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez 10/18

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Londres, 1868. Claudine Burroughs n’a que faire des bals sans fin et des obligations sociales de Noël. Venir en aide aux femmes dans le besoin, dans la clinique d’Hester Monk, lui a ouvert les yeux sur un autre monde. Mais les deux univers qu’elle côtoie vont bientôt se rencontrer. Lors d’un gala de Noël, une prostituée introduite par l’un des convives est brutalement battue. Le poète Dai Tregarron, accusé de l’agression, prétend qu’il ne faisait que protéger cette femme contre la violence de trois jeunes hommes. Claudine croit en l’histoire de Dai, mais face aux barrières sociales de la société victorienne, comment prouver son innocence sans tout risquer elle-même ?

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (5/5)

J’ai dévoré ce livre. Il est court, moins de 200 pages, et tellement bien, que je l’ai fini en un rien de temps. C’est le second policier que je lis et je suis vraiment heureuse d’avoir décidé de m’essayer à ce genre littéraire. Mon premier policier était ‘L’homme de la montagne‘ de Joyce Maynard et alors que je lui avais reproché d’être trop centré sur la vie des soeurs plutôt que l’intrigue, ‘Le condamné de Noël’ ne m’a, lui, pas déçue sur ce point. En ouvrant le livre, j’espérais qu’il me plaise encore plus que mon premier policier, je suis heureuse car cela a été le cas.

Le personnage principal de l’histoire est Claudine. Elle vit malheureusement à une époque et dans des lieux où la femme n’est pas considérée comme étant l’égale de l’homme. Mais elle est différente de toutes ses ‘amies’ et tient tête à son mari, à sa façon. Alors quand elle juge que Dai, cet artiste hors norme, est innocent, elle mettra tout en oeuvre pour le défendre, quitte à prendre des risques qui pourraient lui coûter cher. Elle sera accompagnée de Squeaky, cet ancien maquereau avec qui elle ne s’entend pas particulièrement. Ils formeront un duo atypique et vraiment sympathique duquel naîtra une réelle amitié quelque peu singulière.

J’ai beaucoup aimé le duo Claudine et Squeaky mais j’ai aussi adoré Dai. On ne le voit pas réellement puisqu’il est en cavale, mais l’auteure a su faire de lui un personnage présent par le biais des histoires racontées à son sujet tout au long du livre. Et dès ma première rencontre avec lui, j’ai su que j’allais l’apprécier. « Seriez-vous trop innocente pour percevoir la noirceur de ces trois jeunes gens élégants, qui jouissent de privilèges depuis toujours et dont l’âme n’est ivre que d’eux-mêmes ? » J’ai adoré sa manière de parler et son esprit.

Au niveau de l’enquête, j’ai trouvé original qu’elle soit menée par deux civiles et non par les forces de l’ordre. (De toute évidence la police a aussi fait son travail mais ce n’est pas leur enquête que nous suivons.) Bien qu’ils vivent à une autre époque et dans d’autres lieux, je pense que cela permet au lecteur de s’identifier à eux et de participer aux recherches.
A ce sujet, même si pour rien au monde je n’aurais aimé y vivre, c’est intéressant de voir les différences entre aujourd’hui et il y a presque 50 ans. Comme avec ‘La dernière lettre de son amant‘ de Jojo Moyes, j’ai pu découvrir une époque à laquelle je n’ai pas vécu et qui est très intéressante. Cela ne remonte pas à si longtemps que ça, et pourtant, une autre année, une autre ville, une autre classe sociale, et vous obtenez un tout autre monde.

Pour revenir à l’histoire dans sa globalité, j’ai adoré le moment où Claudine semble se mettre en action et réintègre ce cercle qu’elle déteste tant juste pour obtenir des informations. L’histoire bouge encore plus à ce moment là et j’ai ressenti beaucoup d’excitation. Je trouve le rythme du récit assez bon. Il n’y a aucune longueur, je ne me suis pas ennuyée une seconde et c’est le plus important pour moi, que je réussisse à me plonger dans l’histoire.

Mais si je devais mentionner un point négatif, cela serait l’absence de suspense. On sait dès le début qui a fait quoi (en tout cas cela a été mon cas), on ignore juste les détails et comment cela va se finir. Cela ne m’a pas du tout dérangée, je le mentionne juste pour les grands amoureux de policier et suspense qui pourraient être déçus. Cependant, même si l’intrigue n’est pas exceptionnelle, l’histoire reste très bien ficelée.

Après avoir lu ce policier, je n’ai qu’une envie, lire plus de livres dans ce style. J’en ai un autre plus psychologique qui m’attend et après celui-ci, je ne manquerai pas de m’en procurer d’autres. J’ai déjà vu plusieurs livres qui m’intéressent chez les éditions 10/18.

Je vais terminer avec une citation de Claudine qui me tient à coeur car elle reflète ma pensée concernant ma fête préférée : « Noël, c’est la bonne nouvelle qu’il existe de l’espoir pour tout en chacun, pas uniquement pour ceux qui nous ressemblent ! Noël, c’est pour tout le monde, les riches, les pauvres, les amis et les inconnus. »

J’ai adoré ‘Le condamné de Noël’ et je recommande vivement ce livre pour une lecture agréable au coin du feu. J’ai passé un très agréable moment.

⇢ ACHETER

Poche — Fnac, Amazon (8,80€)

2 commentaires

    • Oh super, si tu en fais une chronique tu voudras bien me prévenir ? Je suis curieuse de savoir ce que tu en penses. Comme je suis nouvelle dans l’univers du policier je suis curieuse de savoir ce qu’en pense les habitués ^^

      Reply

Laisser un commentaire